Guinée/Elections communales : Le président du Mouvement pour le Renouveau de Matoto, Mohamed Gouvé SOUMARE  rencontre ses militants à Kissosso.

Conakry : Le président du Mouvement pour le Renouveau de Matoto, Mohamed Gouvé SOUMARE a rencontré ce dimanche, 21 janvier 2018 ses militants à Kissosso. Objectif, expliquer pour quoi ce mouvement et quelle est sa vision pour la commune de Matoto.

Dans son discours qui a duré plus d’une heure, son président, Mohamed Gouvé SOUMARE a d’abord fustigé la mauvaise gestion des maires, qui se sont succédé à la tête de la commune de Matoto depuis des années. « Durant 27 ans, la commune de Matoto a connu 3 maires et 2 délégations spéciales. Malgré ses potentialités agropastorales, touristiques, commerciales et artisanales, économiques, industrielles et halieutiques pour ne citer que celles-ci, la commune de Matoto figure parmi les communes les plus pauvres de la Guinée avec un indice de développement humain très faible. Elle a également le triste privilège d’avoir un fort pourcentage de ses ressortissants parmi les candidats à la migration vers l’Europe au péril de leur liberté et de leur vie » dénonce t-il.

Et d’ajouter : « L’extrême pauvreté que connait la commune de Matoto est consécutive à une décennie de mal gouvernance caractérisé par : le clientélisme des élus, l’opacité dans la gestion des ressources communales, l’absence des visions responsables et de politiques de développement devant répondre aux préoccupations majeurs des citoyens, le disfonctionnement caractérisé des services publics qui ont pour conséquences sur les citoyens, une mauvaise couverture sanitaire et une prolifération de prestataire en santé dont la qualité laisse à désirer ; un système éducatif laissé pour compte dans lequel, la qualité a laissé la place au clientélisme en passant par des effectifs pléthoriques dans les salles de classes ; une jeunesse entretenue dans la misère du chômage et la dépendance notoire sans aucune alternative de voir le bout du tunnel. Il faut aussi ajouter la question épineuse de l’insécurité et de l’insalubrité honteuse qu’offre la commune faisant d’elle, le dernier endroit sur terre où s’y rendre ou y vive, est synonyme de gâchis ».

Pour résoudre tous ces problèmes, Mohamed Gouvé SOUMARE demande la volonté et l’engagement de tous les citoyens de Matoto pour le développement durable et qualitatif de notre chère commune ce, dans une dynamique du renouveau global et multiforme. « Pour se faire, le mouvement pour le renouveau de Matoto (RPM) s’engage sur les axes prioritaires qui sont : une gouvernance rénovée ; une éducation bien organisée avec l’amélioration les conditions d’études et de la qualité de l’enseignement ; Accroitre les capacités d’accueil par la construction de 150 nouvelles salles de classe ; la couverture sanitaire en assainissant et réglementant les établissements privés de soins de santé, assurer une couverture sanitaire de qualité et à faible coût ; améliorer l’accès aux soins de qualité et approcher les centres de soins des populations en accroissant de 6 à 12 centres de santé et enfin, l’industrie et le commerce en modernisant les marchés existants en favorisant la libération des artères réservées aux piétons et aux automobiles. La promotion de la création d’emploi, lutte contre l’insécurité et l’insalubrité et le développement du sport et de la culture ».

 Mohamed Lamine KABA