Guinée : Zoom sur le détournement à la SEG.

Selon nos sources proches du dossier, les principaux signataires des chèques, ordres et lettres de virement à la SEG pour les décaissements des fonds à partir des banques sont: le Directeur Général M. Mamadou Djoulde Diallo, le Directeur Financier et Comptable M. Gaoussou Fofana et enfin le 2ème Directeur Général Adjoint M. Laye Mamady Chérif.

C’est par ces lettres de virements ci-dessous signées par  le Directeur général et ses complices que l’opinion publique s’est rendue comptes de plusieurs autres cas de détournement et de dépenses injustifiées à la Société des Eaux de Guinée SEG.

Ets MATCO, par la lettre de virement N°Réf/DFC/GF/127/2017 du 16 Juin 2017 pour un montant de 466.100.000 GNF sur le compte N°015 004 1080001718 96 domicilié à UBA ;

ENCODI GUINEE, par la lettre de virement N°Réf/DFC/GF/050/2017 du 31 Mars         2017 pour un montant de 725.995.921 GNF sur le compte N°017 0074004600002 19 domicilié à NSIA Banque.

Ets MATCO, par l’ordre de virement N°Réf OV/DFC/GF/116/2017 du 16 mai 2017 pour un montant de 466.100.000 GNF sur le compte N°015 004 1080001718 96 domicilié à UBA ;

Ce tableau illustratif démontre de façon détaillée des sommes d’argent importantes détournées à travers des dépenses sans pièces justificatives dont les chèques ou ordres de virements ont été signés par le Directeur général et ses complices.

Année Montant GNF Observation
2011 4 015 000 000 Rapport définitif du Commissaire
2012 2 349 000 000 Rapport définitif du Commissaire
2013 2 902 000 000 Rapport définitif du Commissaire
2014 0 800 000 000 Rapport définitif du Commissaire
2015 3 653 000 000 Rapport définitif du Commissaire
2016 55 112 000 000 Rapport provisoire du commissaire
 

Total

 

68 831 000 000

 

A cela s’ajoute :

La Dette des fournisseurs et comptes rattachés de plus de 50 milliards à la fin du mois de décembre 2016

La Dette sociale et organismes sociaux à plus de 4 milliards à la fin de décembre 2016

Devant cette gabegie financière, malgré les différentes interpellations de certains cadres de la SEG, la Ministre de l’Economie et des Finance reste inactive.

Pourtant, la Ministre de l’économie et des finances avait reçu une lettre du Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique depuis le 8 novembre 2017 afin d’éclaircir la situation des détournements à la SEG, mais jusqu’à ce début décembre 2017, aucun inspecteur n’a mis pied à la SEG. A ce titre, on se demande pourquoi une telle attitude de Madame Maladho KABA ?

Nos sources rappellent que l’annonce de ces cas de détournement à la SEG a eu lieu depuis le 27 octobre 2017, il y’a plus de 36 jours de cela et aucun inspecteur du département des finances n’a officiellement été envoyé à la SEG pour un audit. Ce comportement pourrait laisser à croire d’une éventuelle complicité certaine du département de l’économie et des finances et cela n’est pas la ligne voulue par Monsieur le Président de la République qui prône tous les jours le changement pour l’amélioration des conditions de vie des populations Guinéennes. Cette politique ne peut pas réussir si nous fermons les yeux sur la mauvaise utilisation de nos ressources financières. Nous devons tous contribuer pour l’atteinte de cet objectif noble de Monsieur le Président de la République.

Par ailleurs, les mêmes sources indiquent que certains hauts cadres du Ministère de l’Economie et des finances ont commencé à circuler dans les couloirs de la Direction générale de la SEG pour des raisons inconnues à ce jour. En tout cas, si cela s’avère vrai, ils doivent comprendre que la corruption ne marchera pas autour de ce dossier, les cadres honnêtes de la SEG veillent aux grains. Pour preuve, un haut cadre des Finances était venu à la SEG le Mercredi 29 novembre 2017 et qui y avait fait plus de 30 minutes avec le Directeur général dans son bureau. A leur sortie, ils ont fait un tour dans la cour avant de repartir.

De toutes les façons, pour ces cas de détournements, il faut obligatoirement trouver les coupables et les exiger le remboursement des montants détournés afin de les réorienter dans l’amélioration de l’approvisionnement des populations en eau potable.

« Le dossier est suivi, faites attention chers visiteurs »

« L’eau c’est la vie, détourner l’argent de l’eau, c’est raccourcir la vie des populations »

A suivre.

 

Be the first to comment on "Guinée : Zoom sur le détournement à la SEG."

Leave a comment

Your email address will not be published.


*