Guinée : Le comédien, Mamadou Thug pointe un doigt accusateur contre les organisateurs du FENAC qui ont préféré la musique au profit des autres arts.

Après la sortie médiatique du président de la commission Communication, Information, Art et Culture à l’Assemblée Nationale, Dr Christian Sinata Touré, c’est le tour de l’opérateur culturel et comédien, Mohammed Lamine Diallo appelé affectueusement ‘’ Mamadou Thug’’ de fustiger et dénoncer le ministère des Sports de la Culture et du Patrimoine Historique suite à la tenue de la 16ème édition du Festival National des Arts et de la Culture(FENAC).

Cette sortie médiatique du comédien Mamadou Thug a été faite à l’occasion d’un entretien qu’il a accordé dans la semaine écoulée dans la banlieue de Conakry.

A l’entame de nos propos, Mamadou Thug a tenue à féliciter les initiatives qui font appel au renouveau du travail culturel qui selon lui, apporte un plus à la culture guinéenne.

Pour lui, le mal de la 16ème édition du FENAC, c’est du fait qu’on ait préféré un art qui est la musique au profit des autres. On ne donne pas la chance aux autres arts de venir participer activement à cette compétition nationale qui regroupe les artistes venant de toutes les régions naturelles de la Guinée et ceux de la capitale Conakry.

‘’Mais quand le ministère de la culture organise un événement, on met la priorité sur la musique. Et ça, ce n’est pas bien, ce n’est pas respectueux pour les artistes de tout genre’’ se désole l’artiste comédien.

Avant de rappeler, qu’en 2016, l’ex ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, Siaka Barry dans un cas similaire a présenté en présence de dix médias ses excuses à tous les comédiens parce que dit-il, son département a commis un tort aux comédiens et aux autres arts.

« Ce ne sont pas seulement des chanteurs qui méritent de jouer devant le président de la République, Pr Alpha Condé. Il est le président de tous les guinéens. Donc, nous méritons aussi de jouer devant lui » précise Mamadou Thug très remonté contre ses mentors du département de la culture.

Pour cette 16ème édition du FENAC, dit-il, le ministère n’a communiqué qu’avec seulement trois artistes dont Takana Zion, Deeg J Force3 et Banlieuez’art pour lesquels j’ai du respect et considération. «  Le mal, c’est le fait qu’on ne pense pas autres artistes, c’est ça, le mal » a-t-il dénoncé. Tout en ajoutant que cela est  devenu un fait habituel. J’ai du respect pour tous les responsables du département mais, je suis désolé de leur politique.

« J’envie qu’ils comprennent une chose, quand un département organise. Ce n’est pas une agence privée qui organise, qui n’a qu’une licence. Mais certes, c’est le département de la culture qui organise. Mais, si le ministère de la culture, notre département organise et concurrence les agences tel que ‘’Tidiane World Music’’ alors que ce n’est pas une agence proprement dite qui a une licence. Ça fait mal » dénonce-t-il.

Il a en outre souhaité avoir un ministre de la culture plus culturel que politique. Mais, aujourd’hui, dit-il, il y a plus politiques au département que de culture. Et ça, je sais qu’ils vont  m’en vouloir mais, c’est la vérité.

Pour clore ses propos, Mamadou Thug a déploré l’attitude des cadres du département de la culture qui n’ont pas honoré leur engagement de mettre en tête de liste pour l’ouverture de cette 16ème édition, le comédien, Moussa Doumbouya qui est revenu avec la médaille de la francophonie et les frères Sylla.

Tafsir Bah   

Be the first to comment on "Guinée : Le comédien, Mamadou Thug pointe un doigt accusateur contre les organisateurs du FENAC qui ont préféré la musique au profit des autres arts."

Leave a comment

Your email address will not be published.


*