Maison des Associations et ONG de Guinée : Es-ce- qu’un point de chute pour Dansa

Après l’expiration de son mandat, Dr Dansa Kourouma en complicité avec ses paires vient de mettre en place une structure du même objectif que celui du Conseil National des organisations de la société civile guinéenne(CNOSC) qu’il dirige   depuis le 08 février 2014.

Dansa Kourouma continu encore à gérer cette structure qui est la plus représentative malgré que son mandat soit au terme depuis le mois de février passé.

Aujourd’hui, de l’avis des  collaborateurs,  les membres  des structures faitières du CNOSC, affirment que la gestion de Dansa Kourouma   est caractérisée par le clanisme.

Le mardi dernier, Dr Dansa Kourouma et Lansana Diawara, respectivement Président du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSC-G) et Président de la plateforme RECIPROC ont présenté à la presse  une structure dénommée Maison des Associations et ONG de Guinée qui selon l’avis de beaucoup d’observateurs n’a aucune différence avec  le CNOSC.

Ce qui a poussé certains observateurs  de se poser des questions à savoir par exemple: si cette plateforme est uniquement un point de chute, vu qu’il  ne pèse plus  assez pour   les collaborateurs qui ne sont plus avec lui. Ou simplement une manœuvre pour la déstabilisation en douce  du  Conseil national des Organisations de la Société Civile ?

Pour d’autres plus affirmatifs, il s’agit tout simplement  de prévoir une fin du  mandat en principe  expiré  depuis janvier dernier.

C’est pourquoi selon ceux-ci, ils (Dansa et Diawara) ont mis en place la maison des associations et ONG  qu’ils ont présentées officiellement ce mardi, 14 Novembre 2017 à la presse.

Absent a cette conférence, Dr Dansa Kourouma s’est fait remplacer  par Lansana Diawara, qui a son tour n’a pas été à la hauteur de répondre à la préoccupation des journalistes, selon beaucoup de confrères. Le seul mot qu’il a pu dire est ceci : « Cette Maison des Associations et ONG est une plateforme qui est pour tout le monde, nous ne sommes contre personne, ni contre une association, nous sommes là pour accompagner, conseiller et former les ONG et associations et mettre en place un cadre d’échange permanant entre les différentes structures de la place…».

Les journalistes sont partis insatisfaits et  avec beaucoup d’interrogations  par rapport à la gestion des deux structures (CNOSC et maison des associations et ONG) par Dansa Kourouma.

Attendons de voir si cette structure n’est il pas un plan B pour Dansa en cas de son échec comme  le pense d’autres  à la prochaine échéance des élections au sein du CNOSC.

Nous y reviendrons !

Be the first to comment on "Maison des Associations et ONG de Guinée : Es-ce- qu’un point de chute pour Dansa"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*