Guinée : Un Sénior Expert Service allemand met son expérience au service de la SEG

Dans le cadre de la Coopération bilatérale entre la République Fédérale d’Allemagne et la République de Guinée, ils sont plusieurs experts seniors qui viennent apporter leurs expériences pour aider la Guinée à amorcer son plan de développement pour le bonheur de sa population.

Au cours d’une interview, Hans-Ulrich Friedrich Rothe, Expert Senior au Compte Senior Expert Service (SES) a indiqué vendredi, 17 novembre 2017 à Conakry qu’il vient en Guinée pour apporter sa part de contribution à la Société des Eaux de Guinée (SEG).

Voici l’intégralité de l’interview :

BCMEDIA: Présentez-vous à nos lecteurs ?

Hans-Ulrich Friedrich Rothe : je suis Allemand, je fais partir d’un groupe qui s’appelle Senior Expert Service (SES), c’est des retraités de toutes les catégories de métiers possibles qui se sentent pas assez vieux qui ont encore besoins de s’affirmer et vont dans les pays pour passer leurs savoirs faire aux pays et aux gens qui en ont besoins. Alors normalement sa fonctionne c’est comme le cas de la Société des Eaux de Guinée (SEG) en Guinée. Elle a fait connaissance de ce groupe qui travaille de façon de bénévole à travers l’Ambassade d’Allemagne en Guinée qui a son tour nous a fait la demande pour avoir quelqu’un qui viendra apporter son soutien et son expertise sur un problème qui concerne ce service.

Dans ce cas SES choisit quelqu’un envoyer pour la sollicitude, l’intéressé est consulté et quand il donne son accord, il se rend dans le pays concerné que ça soit en Guinée ou dans un autre pays à travers le monde.

BCMEDIA: En quoi consiste votre mission entant que sénior dans une entreprise comme la SEG ?

Hans-Ulrich Friedrich Rothe : ma présence en Guinée vas consister à apporter mon expertise à la SEG qui a des problèmes techniques comment les gérer en vue de trouver des solutions à ses problèmes qu’elle rencontre dans les centrales de production d’eau, leurs réparations, capter l’eau, traiter en eau potable, mais en cela il ne faut occulter ce qui pourrait apporter sur le plan économique pour la société. Dans ce cas en visitant les usines sur place, je leur prodigue les conseils, les exemples. Nonobstant la production des dossiers qui leur servira de guide mais aussi et surtout de support.

BCMEDIA: Conakry est aujourd’hui confronté à un manque criard d’eau potable, selon vous quels sont les problèmes ?

Hans-Ulrich Friedrich Rothe : les problèmes sont diverses mais surtout au niveau des usines de production d’eau avec un équipement plus ou moyen bien, mais qui sont de diffèrent pays soit acheté ou sous forme de don. Dans ce cas il aura souvent des problèmes d’adaptation. Alors ces usines du point de vue technique rencontrent des disfonctionnement qui les exposent à de fréquente réparation. Ce qui leurs manque c’est l’entretien périodique ou la réparation, la formation spécialisé d’après mon constat sur le terrain.

Il n y a pas seulement le problème d’entretien mais il faut signaler qu’il y a aussi un problème se savoir ou de formation spécialisé. En guise prenons l’exemple de celui qui veut travailler sur une commande électronique produit par Siemens, Général Electrique qui font ses trucs. Il faut qu’il à la formation chez ce producteur, pour pouvoir lire en vue d’intervenir dans ce cas. Donc il faut avoir la formation adéquate de ses grands fabricants qui ont leur propre langue, propre méthode de programmé ces engins.

Je me rends compte que les cadres n’ont pas cette formation, c’est pourquoi j’ai commencé à former le personnel en vue de parer à ces éventualités qui vont se poser dans l’avenir voir même change le programme qui peut s’adapter au contexte guinéen.

Mais aussi et surtout pourra leur permettre de réparer à cout sur les pompes ou d’autres outils produites par ses usines. L’avantage est que les machines dure plus longtemps, bien entretenu et une réparation bien faite et moyen couteux pour la société ou le pays.

BCMEDIA : Que peut attendre de votre pays ou du SES dans le secteur de l’eau, vital pour la population ?

Hans-Ulrich Friedrich Rothe : il ne faut perdre de vue que je suis un senior c’est-à-dire un ancien fonctionnaire, j’ai passé toute ma vie dans l’entretient dans grandes usines comme Bayer, BASF, BMW ou j’ai travaillé surtout. C’est des grandes usines de production ou j’ai accumulé quelques années d’expérience, en fait c’est mon expérience, mon expertise que je peux apporter à travers SES. Prendre des contacts à travers notre structure pour faciliter leur contact pour qu’elle apporte son expertise avec les sociétés guinéennes.

BCMEDIA : Votre dernier mot ?

Hans-Ulrich Friedrich Rothe : mon dernier est que je voudrais bien voir dans quelques années que la Guinée commence à être au niveau ou elle pourront se prendre en charge en vivant de leur propre expertise en fournissant le meilleur service dans le cadre de la production et du fourniture de l’eau potable à sa population.

Propos recueillie par Aboubacar Kaba Touré