Guinée : la ville de Kérouané retrouve le calme après quelques jours de protestations contre la dégradation très poussée du tronçon Kankan-Kérouané

Après quelques jours de remous sociaux,  le calme est revenu vendredi, 14 octobre 2017 dans la préfecture de Kérouané grâce à la médiation reçue de gouverneur de la région administrative de Kankan, Mohamed Garé.

Les manifestants par la voix de leur porte-parole ont pris l’engagement que de tels actes ne se reproduiront plus jamais dans la cité de Sanakoro.

Issue de la préservation d’un climat de paix dans toutes les préfectures de sa juridiction, le gouverneur de région était jeudi, 12 octobre dernier à Kérouané dans le souci de ramener le calme dans la localité, où une série de protestations contre la dégradation très poussée du tronçon Kankan-Kérouané à ralentie les activités à tous les niveaux.

Après de nombreuses consultations que le gouverneur de région a eu dans le souci de trouver un terrain d’entende.

Ce samedi, 14 octobre, autour d’un grand meeting, Mohamed Garé a invité la population à regarder désormais la même direction, celle de cultiver l’idée de paix pour un développement harmonieux dans l’intérêt de tous.

S’agissant des points de revendications, le gouverneur de région a fait savoir que ces revendications sont dans le plan prioritaire du Chef de l’Etat, Pr. Alpha Condé  et qu’en ce moment, les travaux de reprofilage de la route de Kankan-Kérouané ont déjà démarré avec le génie militaire et se poursuivront sans interruption.

Le Sotikèmo de la préfecture, El hadj Fodé Camara, a au nom des populations, déclaré que plus jamais cela à Kérouané. Ensuite, le Sotikèmo a présenté des excuses aux autorités administratives et au chef de l’Etat, de compter toujours sur les populations de la ville.

Paul Kamano