Guinée : Lancement officiel à Conakry  de l’initiative REDD+ pour trouver son engagement en faveur de la conservation

La ministre de l’environnement des eaux et forêts, Aissatou Baldé,  a présidé mercredi, 20 septembre 2017 à Conakry l’atelier national d’information, de sensibilisation, de consultation et de lancement officiel du processus de la Réduction des Emissions résultant de la Déforestation et de la Dégradation des forêt (REDD+)..

La stratégie et l’atelier est financés par l’agence des États Unis pour le développement international (USAID)  par le biais du programme pour la biodiversité et le changement climatique en Afrique de l’ouest (WA BICC) et mise en œuvre par le ministère de l’environnement, des eaux et forêts.

Dans son discours, le chargé des affaires à l’ambassade des États Unis en Guinée, hughes ogier a tout d’abord souligné que l’engagement du gouvernement Américain visant à appuyer les efforts des gouvernements nationaux en matière de conservation de la biodiversité, de croissance économique et de réduction de la pauvreté et de la faim.

 »Aussi, l’élaboration d’un plan de préparation à la REDD+, qui sera préparé à partir des résultats de cet atelier indispensable et servira de base pour réunir des fonds supplémentaires, fournira-t-il l’environnement propice à une gouvernance effective des ressources tout en sensibilisant davantage le pays aux avantages offerts par les arbres sans les abattre » conclu le chargé des affaires à l’ambassade des États Unis en Guinée.

De son côté, la ministre de l’environnement, des eaux et forêts, Aissatou Baldé, a précisé que l’initiative REDD+ est intimement liée au changement climatique qui apparaît aujourd’hui comme l’un des plus grands défis de leur site, la planète Terre se réchauffe suite à l’accumulation des gaz à effet  de serre dans peu de 20 pour Cent sont attribués à des émissions due à leur dégradation de couvert végétale.

 »La REDD+ est la réduction des gaz à effet de serre due à la déforestation et la dégradation des terres. Donc,  la REDD+ est pour notre pays un mécanisme très important pour notre pays d’autant plus que à la sortie de cet atelier, il y aura un rapport qui sera élaborer et se rapport sera soumis à la COP 23 à l’ONU, REDD et si ce rapport est validé par l’ONU, notre pays va bénéficier à travers ce mécanisme de beaucoup de financement pour la conservation, la protection de nos têtes de source d’eau et pour la gestion rationnelle de nos forêts » a -elle martelée la ministre de l’environnement des eaux et forêts.

Abdoulaye Traoré

Be the first to comment on "Guinée : Lancement officiel à Conakry  de l’initiative REDD+ pour trouver son engagement en faveur de la conservation"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*