Guinée: Le ministre Ibrahima Kalil Konaté à l’école primaire de Kondeta dans Kindia

Le ministre de l’enseignement pré- universitaire et de l’Alphabétisation Ibrahima Kalil Konaté a visité ce dimanche,  l’école primaire de Kondeta pour s’enquérir de l’état d’exécution des travaux de rénovation de cette école qui a démarré il y a de cela 2 jours.

«  Nous avons été prompt sur le cas de Kindia, parce que dans cette démarche on a même trouvé  un pré financement pour que les 4 salles de l’école soient rénovées. C’est une planification qui se situe dans le temps et sur toute la république de guinée. » A déclaré Ibrahima Kalil Konaté.

Interrogé sur les raisons accusées dans la rénovation de cette école le ministre Ibrahima Kalil Konaté apporte des précisions : « la procédure financière demande beaucoup de choses. Je vous rappelle que l’état avait mis à ma disposition un montant de 80 milliards de francs guinéens pour les examens nationaux. Donc j’ai planifié 49 milliards il est resté 31 milliards. Mais les 31 milliards sont sur la ligne 2 c’est-à-dire c’est une nomenclature budgétaire quand c’est inscrit dans une ligne des que vous prenez l’argent de cette ligne c’est un détournement même si vous n’avez pas bouffée l’argent. Donc il faut écrire au président de la république pour qu’il prenne un décret pour transférer les 31 milliards qui sont sur la ligne 2 pour la ligne 6. La ligne 6 c’est les rénovations et les constructions  » a-t-il précisé.

Il a fini par promettre que les salles de classes feront le plein les jours à venir: «  ce qui m’engage en tant premier responsable de l’éducation c’est la mobilisation du corps professoral et enseignant. Vous convenez avec moi que dans les 33 préfectures et les 5 communes de Conakry les enseignants ont répondus. Ca toujours été comme ça en Guinée quand la rentrée tombe sur un week-end les parents mettent le pont sur le lundi. Je vous promets que le lundi les classes feront le plein. Dans un moi, nous allons livrer cette école à la population de Kindia pour que les enfants puissent suivre les cours » conclu-t-il.

Il faut rappeler que cette école avait été décoiffé par un grand vent violent le depuis le 6 juin dernier.

Alain Toupou