Guinée : Les préparatifs de la rentrée scolaire à Mamou et Nzérékoré .

Exif_JPEG_420

A la veille de l’ouverture des classes, prévue le vendredi 15 septembre 2017, le Directeur Préfectoral de l’Education(DPE) de Mamou accompagné de l’Inspecteur Régional de l’Education(IRE) et d’une forte délégation des cadres de l’IRE et de la DPE  a donné les instructions pour une rentrée scolaire réussi.C’est la salle de classe de l’école primaire El hadj Boubacar Biro Diallo qui a servi de cadre à cette rencontre des cadres de l’éducation de la localité.

A l’entame de ses propos, l’IRE,  Mory Sangaré a demandé à l’auditoire de prêter une oreille attentive aux instructions du DPE. Avant de passer la parole au DPE, Mamady Magassouba qui a fait le compte rendu des résultats obtenus de l’atelier préparatoire des examens, tenu à Kindia la semaine dernière sous la présidence du Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation, Ibrahima Kalil Konaté.

Sur la question de savoir ce qui peut changer dans le système éducatif à Mamou, le DPE répond que c’est par un changement positif des responsables que les résultats vont changer. Par rapport au recrutement et la réception des élèves, Mamady Magassouba a insisté sur le dessus. Qu’aucun nouvel élève recruté ne payera de l’argent, et de recevoir les premiers jours tous ceux qui viendront qu’ils soient en tenue ou non.« Le pourcentage de réussite au baccalauréat unique session 2017 à Mamou a été de 6% par endroit » rappelle le DPE.

Pour le secrétaire général de la CNTG, Mamadou Saliou Sigon Baldé, les mesures prises par l’IRE et la DPE sont salutaire: <<Je reste optimiste que tout ira de l’avant surtout du côté de l’encadrement scolaire>> rassure-t-il.

Au terme de la rencontre, le proviseur du Lycée ‘’Grand-Ducal’’, Mamadou Fadia Diallo s’est dit  satisfait de la prestation de ses enseignements qui forment  une équipe engagée capable d’apporter le maximum d’eux-mêmes pour une année scolaire réussi.

Et à N’zérékouré, le nouvel  inspecter régional de l’éducation de Nzérékoré Amara Condé a présidé le Mercredi 13 sept 2017, une réunion de concertation qui est regroupé autour de lui les 6 directeurs préfectoraux de la région élargie aux différents chefs de sections. C’est dans le but de préparer la rentre scolaire 2017- 2018 en vue de faciliter effectivement l’ouverture des classes le vendredi 15 sept 2017.

D’après ses propres termes,  Amara Condé entend ainsi valider quelques points clés sur les quels,  administrateurs scolaires, encadreurs et partenaires du système éducatif doivent prendre comme mesure d’urgence pour démarrer la nouvelle saison.

C’est justement, pour quoi, au nombre de points développés et débattus figure la rupture avec la lourdeur administrative,  l’état de construction et des mobiliers scolaires, la gestion du personnel d’enseignants ainsi que les mouvements des enseignants virés dans les banques primaires. Sans négliger la distribution des fournitures données par l’UNICEF dans les sous-préfectures et leur localisation. L’occasion a été également offerte aux 5 directeurs préfectoraux nouveaux et à celui de Beyla de donner la température qui milite en faveur d’une rentrée paisible sans oublier les kits de lavage des mains.

En clôturant la rencontre, M. Amara Condé  a remercié les cadres pour la puissante mobilisation ce bien sûr par l’attention et la qualité des débats.  Il a donc  invité les différents chefs de session à former une ceinture autour de chaque directeur préfectoral de l’éducation. En effet, non seulement de redynamiser les acquits tout en humanisant la profession.

Ibrahima Barry et Kolié