Guinée : La LIGUIDHO fait le point de la situation devant la presse.

La Ligue Guinéenne des Droits de l’Homme (LIGUIDO) a indiqué 13 septembre 2017 à Conakry clos le projet d’assistance juridique et judiciaire en faveur de 200 femmes et mineurs démunis vivant en milieu carcéral en Guinée.

Cette conférence se situe dans le cadre de la  clôture du projet d’assistance juridique et judiciaire en faveur des femmes et des mineurs vivants en milieu carcéral en Guinée dans les maisons centrales de Conakry et de Kindia.

Pour Maitre Kpana Emmanuel Bamba président de la LIGUIDHO et avocat a la cour, ce projet a duré plusieurs mois et note que : ‘’Un projet d’une durée de six (6) mois allant du mois de février au mois de juillet 2016 pour l’assistance juridique et judiciaire en faveur de 150 femmes et mineurs démunis vivant en milieu carcéral dans les maison centrales de Conakry et de Labé en 2016, avec le soutien financier du programme des nations unies pour le développement(PNUD) à travers son projet Gouvernance et l’Etat de droit (PGED)’’.

Parmi les détenus, 24 femmes et 66 mineurs ont pu recouvrer leur liberté, 28 mineurs et 13 femmes ont été jugés et purgent leurs peines, 53 mineurs et 31 femmes n’ont été jugés à la clôture du projet», a ajouté le président de la LIGUIDO.

Pour clore son exposé, Me. Kpana Emmanuel Bamba dira que le taux de détention provisoire, qui était à 100% lors du démarrage du projet, a été réduit à 39,06%  à la fin du projet.

Mariama Conté