Guinée : La lutte contre l’insalubrité au centre d’une réunion de concertation à Siguiri.

La lutte contre l’insalubrité était mercredi, 17 mai 2017 dans la préfecture de Siguiri au centre d’une réunion de concertation sous la présidence du préfet de la localité Ibrahim Kalilou Keita.
Cette rencontre a connue la participation des chefs de quartiers, des districts et des secteurs de la Commune Urbaine (CU).
Se sentant interpellés, les acteurs mobilisés se sont engagés à faire de Siguiri une ville propre et paisible.

A l’ouverture des travaux, 3 sujets de préoccupation ont été évoqué par le préfet, l’insalubrité de la ville, l’insécurité et l’orpaillage sauvage pratiqué dans les eaux du fleuve Tinkisso.

Pour y remédier, dira le préfet de Siguiri, la lutte déjà engagé doit connaitre la partition de toutes les sensibilités à mesure que c’est l’union qui fait la force. D’où cette réunion de concertation destiné à responsabiliser les chefs de quartiers, les districts et des secteurs relevant du ressort de la CU en vu de déficience de cette lutte concertée.
Une lutte dont les premiers résultats rassure plus d’un observateur à enregistré par le retrait du fleuve Tinkisso de plus d’une centaine de machines dévastatrices communément appelé ‘’Drague’’ et l’arrestation sur la musclée des bandits armés accusés d’avoir perpétrés des attaques au grand marché de Siguiri à Timbéta et à Kourémali dans la sous-préfecture de Doko de même qu’à Balatô, Kofilani et Boukaria dans la sous-préfecture de Kintinia. Il en a profité pour féliciter les services de défenses et de sécurité avec à leurs tête le colonel Mamadi Condé commandant du bataillon d’infanterie de Siguiri déterminé à assainir moralement la préfecture.

Pour galvaniser cet élan, les chefs de quartiers ont un rôle de premier ordre à jouer celui de dynamiser les services de renseignements dans leur juridiction respective ceux après quoi d’utiles information ont été donné sur les causes de l’insalubrité dont soufre la ville de Siguiri parmi les quels le bossage des lits de Farani et de la Manko, l’absence d’ouvrage d’assainissement dans certains quartiers et le manque de mécanisme de collecte et d’évacuation des ordures qui s’accumulent à un rythme très accélèré.

Pour tant a-t-on affirmé, qu’il existe déjà deux dépotoirs aménagés avec l’aide de la SAG.

Pour ces raisons évoquées entre autres la réunion a décidé du curage de Farani et de la Manko, l’installation des poubelles familiales et le choix du dimanche, 21 mai 2017 aux assainissements généraux de la ville avec l’implication des chefs de quartiers.

Aboubacar Kaba

Be the first to comment on "Guinée : La lutte contre l’insalubrité au centre d’une réunion de concertation à Siguiri."

Leave a comment

Your email address will not be published.


*