EXCLUSIF: ALPHA CONDÉ TRÈS REMONTÉ CONTRE SON MINISTRE DE LA JUSTICE ET L’AMBASSADEUR DE GUINÉE AU SÉNÉGAL DANS LE DOSSIER TOUMBA DIAKITÉ

 

Vingt-quatre heures après l’extradition du Commandant Toumba Diakité par les autorités sénégalaises vers son pays d’origine, la Guinée, on en sait un peu plus maintenant sur les dessous de ce transfèrement. C’est du moins à en croire nos sources dignes de foi et bien crédibles. Les mêmes sources révèlent:

Citation: 《Si ça ne tenait qu’à la simple volonté du Président de la République, le dossier du 28 septembre 2009 ne serait jamais jugé pendant son règne sur le Royaume de Guinée. Même nous qui sommes proches de lui ignorons les raisons inavouées de cette attitude confuse du Président face à une affaire aussi scandaleuse.

Le Président a subi une forte pression de la Cour Pénale Internationale pour que Toumba Diakité soit arrêté au Sénégal. Toutes les autorités guinéennes savaient pertinemment que Toumba gambadait tranquillement à Dakar. Il a fallu que la Cour Pénale Internationale fixe un délai au-delà duquel elle proposait ses services pour faire arrêter Toumba et récupérer le jugement de l’affaire pour, dit-elle, incapacité notoire doublée d’un manque de volonté de la Guinée à organiser le procès. La Cour est allée plus loin en dissuadant tous les contributeurs pour l’organisation du procès à ne remettre aucun centime aux autorités guinéennes tant que le présumé cerveau de l’affaire n’est pas arrêté.

C’est ainsi que Toumba a été arrêté, consécutivement à une requête des autorités guinéennes auprès de leurs homologues sénégalaises. Alpha Condé et son ministre de la Justice pensaient qu’ils pouvaient se cacher derrière la simple arrestation de Toumba pour arnaquer la Communauté internationale, en sollicitant des fonds pour une prétendue organisation du procès, alors qu’ils n’en ont ni la volonté ni les moyens requis.

C’est pour cette raison que les autorités guinéennes ont fait semblant d’ignorer les contraintes de délais qui s’imposaient après l’arrestation de Toumba. En fait, en ramenant Toumba à Conakry, le pouvoir guinéen est face à deux problèmes sérieux. Le premier concerne les risques de révolte de certains de ses compagnons d’armes pour tenter de le libérer de force et inquiéter même le fateuil du Champion du RPG. C’est justement pour cette raison que jamais, au plus grand jamais, Alpha Condé ne prendra le risque de réunir en prison, à Conakry, Toumba, Dadis et bien d’autres dignitaires des deux transitions militaires. Cela est exclu, nonobstant les bobards que raconte Maître Sako.

La deuxième raison qui fait que le pouvoir n’a aucun intérêt à avoir Toumba Diakité comme prisonnier en Guinée, c’est que cela va exacerber la pression de la Cour Pénale Internationale sur la Guinée pour réclamer l’organisation rapide du procès, dès lors que le présumé cerveau du dossier est aux arrêts et que Dadis réclame toujours son retour en Guinée pour donner sa version des faits.

Suite à une supposée négligence de notre ambassadeur au Sénégal et du Ministre de la Justice, la Guinée aurait été prise de court par le délai de détention de Toumba dans les geôles sénégalaises. Pour se sauver la face, le pouvoir de Conakry a fait relayer discrètement cette information, laconiquement, dans certains médias, alors que toute relaxe de Toumba par le Sénégal pour négligence coupable de la Guinée allait provoquer un tollé généralisé et pousser la Cour Pénale Internationale à se saisir du dossier. C’est ainsi que l’extradition a été rendue obligatoire, contre la volonté du Président qui impute les défaillances enregistrées à son ambassadeur au Sénégal et à notre ministron de la Justice sous ordre.

Depuis l’arrivée de Toumba Diakité à Conakry, le Président est dans tous ses états contre ces deux cadres qui risquent gros si jamais les choses n’évoluaient pas dans le sens voulu par Alpha Condé. Attendons de voir la suite》. Fin de citation. Sans commentaire.

SOURCE Enquête menée par Mandian SIDIBE
Journaliste exilé à Paris en France

2 Comments on "EXCLUSIF: ALPHA CONDÉ TRÈS REMONTÉ CONTRE SON MINISTRE DE LA JUSTICE ET L’AMBASSADEUR DE GUINÉE AU SÉNÉGAL DANS LE DOSSIER TOUMBA DIAKITÉ"

  1. ibrahima bangoura | mars 15, 2017 at 1:34 |

    C’est copmiqlique mais tout finira par s’éclater un jour Allah ne dore pas

  2. Quoi qu’on fasse cette affaire est flou tanque alpha est o commande il n’yaura pas d verite’ mais attendons d voir la suite

Comments are closed.