Guinée : « Antonio m’a trahi, il m’a combattu, mais je ne me laisserai pas faire » dixit Salif Super V CAMARA.

24 heures après le congrès électif de la fédération guinéenne de football, qui a placé Antonio SOUARE, à la tête de la feguifoot, Salif Super V CAMARA, candidat malheureux pour le même poste, a animé une conférence dans la soirée de ce mercredi, 01 mars 2017. Selon le président sortant de la féguifoot, Mamadou Antonio est le principal cause de la crise, qui a secoué la fédération guinéenne de football qui a mis son équipe à l’écart et remplacée par le comité de normalisation. Il a aussi fait cas de la magouille orchestrée par Mamadou Antonio, lors de la récente assemblée générale élective.

Devant les journalistes, Salif Super V CAMARA a dans son intervention fait la révélation sur la genèse de la ligue guinéenne de football professionnel. Selon lui, l’idée de la mise en place de la LGFP, est venue d’Antonio SOUARE qui a promis qu’une fois que la ligue pro est mise en place, il donnera un montant d’un milliard de francs guinéens à chaque club de la division 1 et 2. « Cette promesse n’a été qu’un feu de paille, puisque aucune équipe n’a reçu même dix pour cent de la somme annoncée » a dénoncé Super V.

Parlant de la crise qui a enlevé son équipe à la présidence de la fédération guinéenne de football, Salif Super V dit ceci : « il a été à la base en donnant l’argent aux membres de mon bureau, pour me combattre. C’est pourquoi le comité de normalisation qui a été mis en place pour gérer la crise, il n’a été que constitué par ses hommes. Il a imposé Mohamed Lamine NABE comme président du CONOR, Chieck DEM et Namory SYLLA, ont été choisis membres du comité de normalisation de la FGF et Ibrahima Blasco BARRY, secrétaire général. Finalement, le comité de normalisation était à ses services et toutes les décisions de la feguifoot, se prenaient dans son bureau et non au siège de la fédération guinéenne de football » dit-il.

Et d’ajouter : « Concernant les nouveaux règlements de notre football, il a taillé sur ses mesures pour que coûte que coûte, qu’il vienne à la tête de la fédération, comme il l’a été. A ce nouveau aussi comme il est champion en promesse, il a promis aux différentes ligues 1 et 2, des montants importants pour qu’ils adoptent ces nouveaux règlements. Et jusqu’à présent, les personnes-là, n’ont pas encore reçu l’argent. Parlant de l’élection d’hier mardi 28 février 2017, Antonio a fait le pire. Il a fait une magouille qui ne dit pas son nom. Il a donné à chaque membre statutaire 300 euros pour qu’il vote pour lui et lorsque cette somme a été jugée insuffisante par les membres statutaires, il a promis qu’il va donner mille euros. Tout cela prouve qu’il est champion en matière de la corruption et de trahison. Donc avec tout ce qui s’est passé avant et pendant le congrès, je ne suis pas prêt à reconnaitre la victoire d’Antonio SOUARE et je me battrai par tous les moyens légaux, pour invalider son élection. Plus loin, je vais saisir le tribunal arbitral sportif de la FIFA, pour me rétablir dans mes devoirs » a réitéré Salif Super V CAMARA.

M.KABA 655326966

Be the first to comment on "Guinée : « Antonio m’a trahi, il m’a combattu, mais je ne me laisserai pas faire » dixit Salif Super V CAMARA."

Leave a comment

Your email address will not be published.


*