CNP-Guinée : Le Congrès qui a élu El Mohamed Habib Hann comme président, était vraiment transparent et crédible

 Nous assistons de nos jours à de  multitudes tentatives de dissuasion des  Fédérations patronales membres du CNP-Guinée par un groupe divisionniste des patrons du secteur privé Guinéen. Malgré la tenue d’un congrès électif du 10 Décembre 2016 dans la Salle du 28 Septembre du palais du peuple. Ces deux perturbateurs usent de toutes leurs forces à bouleverser cette grande mutation dans la vie du Conseil National du patronat Guinéen.

Un Congrès digne et responsable et qui a d’ailleurs connu la participation  de nombreuses personnalités, notamment les Huissiers de Justice, M. le  représentant du Conseil Economique et Social, la Société Civile, les partenaires au développement et  plusieurs représentants des organes de médias de la place. Les 42 Fédérations patronales membres  du Conseil National du patronat Guinéen  ont bien voulu rompre avec la crise qui avait vraiment  secoué la vie  de cette belle institution  pendant une bonne période.

C’est dans cette dynamique de changement  Qualitatif et Quantitatif que la Commission de validation des fédérations patronales membres  et l’organisation des Congrès  à décider d’aller vers l’organisation d’un autre congrès électif plus crédible et transparent afin de trouver une  sortie  très fiable de la crise qui n’a fait que perdurée. Ces même fédérations convaincue de la violation des textes de lois de l’institution   non seulement  mais également l’adoption des procédures illégales par Kaba Guiter et Sekou   ensuite  de la  décision prise par la justice Guinéenne en annulant  purement et simplement l’élection de Kaba Guiter  tout en   demandant aux fédérations patronales membres du patronat d’organiser un  autre congrès plus crédible et légal. Ces  différentes raisons ont poussé les fédérations  patronales à prendre leur responsabilité   pour  organiser  le congrès du 10 Décembre 2016 dans les règles de l’art.

Au cours de ce  Congrès  le président de l’APAG, El Mohamed Habib  Hann  a été élu  par ses pairs comme président du CNP-Guinée.  Et, Sekou Cissé ,un candidat malheureux à cette élection du 10 Décembre n’ayant pas d’autres moyens de s’imposer à la tête du  CNP-Guinée s’est orienté vers KabA Guiter pour  inventer un protocole d’accord  sans l’avis des Fédérations patronales membres du CNP-Guinée dans le but de pouvoir dissuader les initiatives d’innovation  prônées par la nouvelle équipe du patronat pilotée par le président Mohamed Habib Hann. donc, ce qui serait mieux aujourd’hui dans cette affaire du CNP-Guinée, il faudrait que les  fédérations patronales  prennent leur destin en main  à ne pas se laisser emporter par  des personnes  qui continue à  faire une  promotion de division et de force au sein du patronat pour des raisons inavouées. Sinon  un bureau qui a été officiellement annulé  par la justice d’un pays, l’instance suprême en matière de droit en  quoi  utile de chercher à légitimer cela, si ce n’est pas de la pure manipulation et  de propagande au sein patronat-Guinéen.

En somme, le Congrès qui a fait élire El Hadj Mohamed Habib à la tête du CNP-Guinée, s’est déroulé dans de très bonnes conditions  et dans le strict respect des principes légaux en matière d’organisation d’un congrès transparent et crédible.

Sylla ibrahima Kalil.