Ministère du Budget – LE Ministère du Budget sur les enjeux de la transparence et de la Gouvernance dans le secteur minier .

Pour nous permettre de tirer profit du secteur minier, Il nous faut améliorer la gouvernance et investir dans la transparence budgétaire. » Le Ministre du Budget panéliste à la Table Ronde Nationale sur l’initiative pour un Développement Minier Responsable.

Les travaux de cette Table Ronde de Haut Niveau sur l’Initiative pour un Développement Minier Responsable ont été lancés ce Mardi 21 Février par le Chef de l’État Professeur Alpha Condé. Deux panels étaient au programme de cette première journée l’un sur les enjeux de la transparence et de la Gouvernance dans le secteur minier et l’autre pour un développement minier responsable en Guinée.

Les Ministres du Budget et son homologue de l’Économie et des Finances tous deux entourés de quelques Partenaires Techniques et Financiers (NRGI ; BM ; AMDC ; PNUD) ont été panélistes du premier thème sur les « enjeux enjeux de la transparence et de la Gouvernance dans le secteur minier ». Les échanges ont porté sur les revenus miniers, le niveau global et stratégique, le cadre législatif et réglementaire. Le thème fait recours à la nécessité de la bonne gestion des ressources naturelles afin de contribuer au développement économique et social du pays. Une occasion pour le Ministre du Budget de revenir sur le contenu du Plan National de Développement Économique et Social dont une partie sera soutenu par L’État soit 30% du budget national.

Ainsi, la nécessité de disposer d’une capacité de mobilisation des ressources qui passe à la fois par les ressources fiscales mais aussi les ressources administratives, s’avère indispensable d’où la volonté de Dr Mohamed L. Doumbouya de promouvoir un régime fiscal, douanier propre au secteur minier en dotant l’administration publique guinéenne d’un pool d’agents spécialisés dans la fiscalité minière.

Autre sujet développé par le Ministre Doumbouya c’est la transparence dans la gestion des taxes versées aux collectivités afin de permettre l’amélioration du bien-être économique, social et culturel des populations locales affectées par les projets miniers. La garantie et la lisibilité dans toutes les taxes à percevoir par les communautés et aussi l’utilisation effective de ces fonds restent un élément important dans le maintien de la confiance entre la population et l’Etat. Donc un facteur de bonne gouvernance.

Cet investissement des Ministères économiques à œuvrer pour une transparence dans les finances publiques a également été évoqué par Malado Kaba. La Ministre de l’Économie et des Finances s’attèle depuis sa prise de fonction à promouvoir un cadre macroéconomique stable et prévisible. Cet effort devrait être couronné par l’instauration d’un environnement d’affaire maitrisé et d’un cadre général pour l’investissement privé transparent propice au développement des infrastructures minières, au développement industriel et à la croissance économique du pays.

Enfin, pour permettre au secteur minier de participer pleinement à l’essor économique, le gouvernement guinéen à travers le Ministère des Mines est appelé à s’intéresser à l’artisanat minier et aux coopératives minières en les encadrant et en les accompagnants. Cette assistance technique et financière permettra au pays d’être compétitif, de migrer vers la petite mine et surtout de mobiliser davantage de ressources. Pour le Ministre du Budget, ce n’est qu’en cela que l’État sera à mesure d’éviter des crises socio-économiques dans les zones minières comme celle qu’a connu la ville de Fria suite à l’arrêt des activités de l’usine d’Alumine Friguia.

Gouvernement