Guinée : Le président du CNP-Guinée, Mohamed Habib Hann parle de ses rencontres avec les bureaux de l’OIE et de la FOPAO.

Après la lettre adressée  au bureau de l’OIE (l’Organisation International des Employeurs) par le ministre  porte  parole du Gouvernement, Albert Damantang Camara   par rapport à la crise  que traverse le Conseil National du patronat-Guinéen (CNP-Guinée). Les membres du Conseil National du patronat Guinéen très surpris par cette présente  lettre ont  également dépêché une forte délégation dirigé par le président du CNP-Guinée, El HADJ Mohamed Habib Hann  dans l’idée de rencontrer les partenaires sociaux, notamment le la FOPAO, l’OIE et le PIT afin d’attirer l’attention sur les mutations qualitatives concernant la situation du CNP-Guinée dans ces derniers temps.

Selon le président du CNP-Guinée, El HADJ Mohamed Habib Hann, la délégation a été bien reçue par le bureau de la  FOPAO d’Abidjan et elle a saisi de l’occasion pour visiter les locaux de ladite institution et aussi échanger ses responsables. « Le lundi matin, la délégation a été reçue par le secrétaire général  M. Diallo avec lequel on a eu  à faire un entretien  agréable et  qui nous a exprimé toute sa désolation totale concernant cette situation du CNP. Parce qu’il n’avait  pas toutes les informations  concernant le processus qui s’est  engagé en Guinée dans l’évolution des activités  du CNP-Guinée. Pour eux, ils n’ont qu’une vision, ils n’ont qu’une seule information, cette concernant sur le congrès qui s’est tenu le 23 Avril .Et, depuis ce congrès comment les choses ont évoluées  jusqu’à nos jours, qu’ils n’avaient pas du tout ces informations à leur possession. «Même s’ils savaient qu’il  y avait eu des problèmes entre Mamadou Sylla et Sekou Cissé, mais le congrès  que nous avons tenu le 10 décembre, ils  n’avaient les informations concernant cela. C’est pourquoi d’ailleurs nous  leur avons donné toutes les documentations, toutes les informations et il nous a fait savoir que la procédure que nous avons suivie est vraiment régulière et  que  c’était la meilleure façon de  gérer une telle crise » explique t-il.

La délégation a aussi rencontré  M. Jago,  le PDG du groupe NSIA Banque et Assurance  qui est également le président de  la FOPAO. « Il nous a  très bien reçu, On a  eu à faire une séance travail de deux heures de temps (2 heures). Nous lui avons expliqué tout le processus et aussitôt, il a  fait appel au secrétaire général qui est revenu lui remettre toutes les  documentions complète qu’on lui a donné. Donc, nous avons échangé sur  la  situation entière  de la guinée, il nous a  affirmé toute  leur préoccupation à ce niveau, mais aussi leur désolation concernant  les multiples problèmes au sein du patronat depuis plusieurs années déjà » a ajouté El HADJ Mohamed Habib Hann.

Et d’ajouter : «  Nous avons aussitôt demandé une audience avec le bureau de l’OIE,  qui nous a  répondu favorablement  et mois même  j’ai eu à parler avec  M. le secrétaire général  et la vice Présidente  du CNP, Madame Baldé s’est déplacé  pour Genève  où elle a été reçu par le  député secrétaire général  qui est  l’une des éminente personnalités  de l’OIE, malheureusement Madame Linda était en déplacement depuis trois semaines. Mais, les instances supérieures de l’OIE ont bien reçu la vice- présidente du CNP-Guinée. Ils ont échangé sur les sujets liés à ce niveau et également j’ai aussi communiqué  au téléphone avec le secrétaire général   à partir d’Abidjan. Là aussi, ils n’avaient  pas toutes les informations   concernant le congrès électif du 10 décembre 2016 à Conakry. Donc, le courrier adressé par Kaba Guiter par l’OIE  n’était  qu’une narration claire et précise du parcours de Kaba Guiter  qui  a participé à certains événements du patronat. Puisque nous, les dossiers entiers n’étaient pas  encore  transmis  aux instances de l’OIE. Ils ont demandé  à ce qu’on leur transmette tous les  dossiers  concernant le processus qui a fait élire notre bureau   pour une sortie effective de crise dans l’affaire CNP-Guinée. C’est ainsi que nous leur avons transmis tous les documents par  E-mail ».

Pour finir, le président du Conseil National du patronat-Guinéen ,El Hadj Mohamed Habib Hann, a rappelé en ces phrases : «  Je voulais signifier si c’était une question de participation de part et d’autre, le Conseil national du patronat-Guinéen s’est fait représenté  au forum  en Turquie  et qui avait au mois 19 représentants  venant des différentes fédérations patronales membres du CNP-Guinée .Et, Nous comptons donc  à participer à l’ensemble des activités de la Guinée et à l’étranger » . Donc pour lui, le seul  bureau  légal et  reconnu du CNP-Guinée est celui qui lui a  fait élire  travers un congrès électif le 10 Décembre 2016 à Conakry par les différentes  fédérations patronales membre de cette organisation patronale.

Kalil Sylla