Michael Flynn, conseiller de Trump à la sécurité nationale, démissionne

Le conseiller à la sécurité nationale du président américain Donald Trump, Michael Flynn, a démissionné, a-t-on appris lundi de sources officielles. L’ex-général avait menti à propos de ses échanges avec l’ambassade de Russie aux États-Unis.

Michael Flynn a tenu quatre jours. Le conseiller du président américain Donald Trump à la sécurité nationale a démissionné, a annoncé lundi 13 février un responsable de la Maison blanche.

Ancien général, Michael Flynn était au centre d’une controverse pour avoir évoqué les sanctions visant Moscou avec l’ambassadeur russe aux États-Unis alors qu’il n’avait encore aucune fonction officielle, ce que proscrit la législation américaine.

Dans sa lettre de démission, Michael Flynn a reconnu avoir « par inadvertance trompé le vice-président élu [Mike Pence] et d’autres personnes avec des informations incomplètes sur [ses] discussions téléphoniques avec l’ambassadeur de Russie ». « J’ai présenté des excuses sincères au président et au vice-président qui les ont acceptées », a-t-il écrit Michael Flynn dans sa lettre de démission.

C’est le général Keith Kellog, secrétaire général du Conseil de sécurité nationale, qui remplacera Michael Flynn, le temps que le président Donald Trump lui trouve un successeur. Selon le responsable de la Maison blanche, la candidature de David Petraeus, général à la retraite et ancien directeur de la CIA, est examinée.

Avec AFP et Reuters

Be the first to comment on "Michael Flynn, conseiller de Trump à la sécurité nationale, démissionne"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*