GUINEE : CNP-Guinée version El hadj Mohamed Habib Hann devant les médias ce jeudi.

Après la sortie médiatique de l’équipe d’Ansoumane Kaba et Sékou Cissé, au sujet du protocole d’accord qui met fin au contentieux judiciaire entre eux, et  qui autorise Kaba  Guiter d’être a la tête du CNP-Guinée. Cet acte est jugé  illégitime aux yeux de l’équipe d’El hadj Mohamed Habib Hann.

Ce jeudi 26 janvier 2017 à Conakry, El hadj Mohamed Habib Hann et son équipe étaient face à la presse pour démonter  à l’opinion nationale et internationale l’inégalité de ce  protocole d’accord.

El hadj Mohamed Habib Hann, autre Président du CNP-Guinée a explique le déroulement du congrès qui lui a élu à la tête du CNP. « Le CNP-Guinée à tenue  son congrès électif du 10 décembre 2016  conformément aux statuts et aux règlements intérieurs. A l’issu de ce congrès un président a été librement  élue et un conseil exécutif  composé de 21 vice-présidents délégués a été mis en place».

Et d’ajouter : «  le candidat Sékou Cissé, ex-président par intérim, un mois après le congrès du 10 décembre a signé un protocole d’accord avec M. Ansoumane Kaba membre du CNP-Guinée pour que celui-ci soit désigné comme président du CNP et que M. Sékou Cissé lui soit également désigné comme vice-président chargé des Affaires Extérieur et de la logistique. Homologué par la cour d’appel de Conakry à travers une procédure pendante car la majorité des fédérations ont déjà fait prévaloir de leur souveraineté conformément aux statuts lors du congrès du 10 décembre 2016 », a-t-il ajouté.

Pour terminer, El hadj Mohamed Habib Hann, soulignera que le conseil Exécutif du CNP-Guinée se réserve le droit d’user des moyens légaux pour faire respecter la volonté des fédérations patronales membres du CNP-Guinée.

Sana Sylla pour bcmedia.org +224)655.858.285