Guinée : Le PNUD et l’UNFPA offrent des équipements et matériels aux centres d’autonomisations et de promotions des femmes.

Ce vendredi, 20 janvier 2017, Mamady Youla, premier ministre, chef du gouvernement a présidé à Conakry la cérémonie de remise des équipements et matériels aux centres d’autonomisations et de promotions des femmes. Financés par deux agences des Nations Unies, à savoir le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Fond des Nations Unies pour la Population (UNFPA, quatre (4) centres d’autonomisations et de promotions des femmes vont bénéficier ces équipements et matériels  entre autres : le CAPF de Kindia, Siguiri, Pita et Télémélé.

A cette occasion, Madame Séraphine WAKANA, coordinatrice résidente du système des nations Unies en Guinée dira que la Guinée vient sortir de la crise Ebola, donc le pays d’être accompagné pour la mise en œuvre des objectifs du développement durables. « Nous avons donc le devoir de conjuguer nos efforts pour que personne ne soit laissée en arrière dans nos interventions. Nous sommes tous interpellés, gouvernement et partenaires au développement, pour que des politiques et programmes soient mis en œuvre pour accélérer la promotion et la réalisation effective des droits des femmes et leur autonomisation »

De son côté, Sanaba Kaba, ministre de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, a rappelé le soutien des institutions internationales au gouvernement guinéen pour l’amélioration du statut de la femme en vue de son autonomisation effective. « En guise de perspective, il s’agira de faire le plaidoyer à l’endroit de tous pour une forte mobilisation afin de réhabiliter et équiper les CAPF selon les besoins dans les différentes préfectures » a sollicité la ministre de la promotion féminine et de l’enfance.

En réponse, le premier ministre, chef du gouvernement, Mamady Youla, a au nom de son gouvernement exprimé sa profonde gratitude à Madame la coordinatrice du système des Nations Unies en Guinée, à travers elle, à l’ensemble de ses collaborateurs. Il précisera que le principe de l’autonomisation signifie concrètement augmenter fortement les revenus des femmes ainsi que ceux de leurs familles. Donc les femmes doivent se préparer conséquemment pour relever les défis qui vont se dresser sur leur chemin.

A signaler que la cérémonie s’est achevée par la remise des attestations de fin de formation et des kits d’accompagnement aux 185 jeunes filles vulnérables de Kindia et Dubréka.

Hassane Housseïne