Attaque d’une discothèque à Istanbul en Turquie: au moins 35 morts et 40 blessés

Au moins 35 personnes ont été tuées et 40 autres blessées dans une attaque contre une célèbre boîte de nuit à Istanbul, la Reina, dans la nuit de ce samedi 31 décembre à ce dimanche 1 janvier, a annoncé le gouverneur de la ville. Il s’agit de la sixième attaque en moins d’un an.

« Au moins 35 de nos compatriotes ont perdu la vie, dont un policier », a annoncé le gouverneur Vasip Sahin, peu après l’attaque dans la nuit du 31 décembre au 1 janvier dans l’une des boîtes de nuit les plus populaires d’Istanbul, la Reina, selon le gouverneur de la ville turque.

Plusieurs blessés ont été rapidement emmenés aux urgences tandis que de nombreuses ambulances et véhicules de police étaient dépêchés sur place, selon la chaîne CNN-Türk.

Un homme armé

Selon les premiers éléments confirmés par le gouverneur de la ville, un homme a fait irruption dans l’établissement vers 1 heures 15 du matin, alors que plusieurs centaines de personnes turques et étrangères célébraient le passage à la nouvelle année.

L’assaillant a d’abord abattu un policier devant la boîte de nuit, avant d’entrer à l’intérieur et de tirer de longues rafales dans la foule. Plusieurs clients de la discothèque, située au bord du Bosphore, se sont jetés dans le détroit pour échapper à la fusillade.

Il s’agit clairement d’une « attaque terroriste », a ajouté le gouverneur dans cette brève déclaration à la presse. Pour l’heure, aucune revendication n’a été faite. A noter que le nombre total d’assaillants n’est pas encore connu : certains médias turcs évoquent au moins un assaillant déguisé en Père Noël, d’autres parlent de deux tireurs.

Le sixième attentat en moins d’un an

Ce nouvel attentat – le sixième à Istanbul en moins d’un an – survient alors que toutes les polices de la ville et du pays étaient sur le qui-vive en cette soirée du Nouvel An. Les autorités policières avaient annoncé avoir déployé 17 000 policiers dans la métropole afin d’encadrer les festivités.

Un peu plus tôt dans la journée, les autorités avaient annoncé l’arrestation de huit membres présumés de l’organisation Etat islamique (EI) à Ankara, soupçonnés de préparer une attaque imminente contre la capitale.

En attendant plus de précisions, « les Etats-Unis condamnent dans les termes les plus vifs l’horrible attaque terroriste contre une discothèque d’Istanbul », a déclaré Ned Price, porte-parole du Conseil de sécurité nationale. « De telles atrocités perpétrées sur des innocents venus pour la plupart célébrer le Nouvel An souligne la sauvagerie des assaillants. »

Rfi