Guinée : Moustapha Naïté a présenté le bilan de son département ce jeudi.

Le ministre en charge de la jeunesse et de l’emploi jeunes, Moustapha Naïté, a présenté le bilan de son département ce jeudi, 29 décembre 2016. C’est à l’occasion d’une conférence de presse qu’il a animé dans les locaux dudit ministère.

D’abord, Moustapha Naïté a rappelé que la mission de son département est entre autres : Concevoir, élaborer et mettre en œuvre la politique du gouvernement dans les domaines de la jeunesse et de l’insertion socioéconomique des jeunes. « Dans ce cadre, monsieur le premier ministre chef du gouvernement invite le ministère de la jeunesse a poursuivre et surtout renforcer les efforts déployés jusqu’au là pour améliorer les conditions de nos populations et accélérer le progrès économique » a ajouté le ministre de la jeunesse.

Selon le ministre Naïté, la lettre de mission du premier ministre décline l’objectif de la mission du ministère de la jeunesse en quatre (4) prioritaires : élaboration de la mise en œuvre d’un programme associatif et socioéducatif pour les jeunes ; les politiques nationales d’insertion socioéconomique et professionnelles des jeunes ; l’amélioration des infrastructures à la construction, la rénovation et l’équipement des maisons et foyers des jeunes ; les activités de renforcement de capacités pour mettre la mise en œuvre de l’observatoire nationale de la jeunesse, l’équipement des services centraux et déconcentrés du ministère etc.

Parlant des projets exécutés et en cours d’exécution de l’année 2016, Moustapha Naïté a cité : la prise en charge progressive des doléances issues de la consultation nationale de la jeunesse avec des initiatives présidentielles, notamment dans le cadre de l’agriculture, des métiers artisanaux dont le centre d’apprentissage et inculpation, la création d’une structure faitière de la jeunesse avec le lancement du processus de mise en place du conseil national de la jeunesse et le processus des élections en 2017, la mise en place d’un mécanisme institutionnel et financier d’accompagnement des jeunes désirés leur entreprises avec le projet ‘’démarrage’’ qui a permis d’accompagner 25 entreprises de jeunes, l’opérationnalisation du projet boosté les compétences pour l’amélioration de l’employabilités des jeunes etc.

Pour terminer, le ministre de la jeunesse et de l’emploi jeunes, Moustapha Naïté dira qu’en termes de perspectives, le programme national d’insertion socioéconomique des jeunes est le pilier le plus important du fond de relance post Ébola.

Hassane Housseïne