Guinée : Enfin la police communale et la police verte pour la ville de Conakry.

Le premier ministre, chef du gouvernement Mamady Youla a présidé la cérémonie de lancement de la police communale et la police verte pour la ville de Conakry. Cette cérémonie s’est déroulée sur l’esplanade du Palais du Peuple, en présence des présidents des délégations spéciales des cinq communes de la capitale, ainsi que celle des chefs des quartiers et des secteurs.

A cet effet, Mamady Youla a au nom du chef de l’Etat et de son gouvernement, a remercié le gouverneur et ses collaborateurs pour cette initiative. Pour lui, la sécurité et la protection font partir des préoccupations de gouvernement. « Aujourd’hui, nous sommes là pour lancer cette police communale et j’espère que cette mission qui commence aujourd’hui va s’étendre à l’ensemble du territoire national pour assurer la quiétude dans nos quartiers, pour assurer la sécurité des biens et des personnes dans nos communes. C’est une mission du chef de l’Etat et du gouvernement. C’est pour quoi nous sommes là aux cotés du gouverneur pour ce lancement. Je voudrais vous dire ici que le gouvernement ne manégerait aucun effort  pour le succès de cette police » a exprimé le chef de gouvernement.

De son côté, General Mathurin Bangoura, gouverneur de ville de Conakry a d’abord rappelé que depuis son arrivée à la tête du gouvernorat de la ville de Conakry 18 mars 2016, son équipe a initié un certain nombre de programme d’activités pour améliorer des conditions de vie des citoyens de la capitale. Entre autres actions : le déguerpissement, d’assainissement, de curage de caniveaux, la relance de coopération décentralisée, d’équipements et de formation.

Il indiquera que le processus de décentralisation s’accompagne nécessairement par le transfert d’un certains nombre de  compétence de l’administration centrale aux collectivités. Donc Parmi ces compétences, il y a l’exercice par l’autorité exécutif locale de la police administrative qui est l’organe des moyens juridiques et matériels ayant pour but d’assurer le maintien de tranquillité, de la sécurité et de la salubrité publique. « Je sollicite auprès des forces de sécurités et de la défense un appui précieux pour permettre à ses jeunes de faire leur mission au profit de la population. A l’ensemble des citoyens, je les invite à une collaboration sincère pour faire de la ville de Conakry une cité propre et sécurisé » invite t-il.

Ces polices communales et police verte au nombre de 500 agents, ont pour mission de veiller sur l’assainissement de la ville de Conakry et la protection de ses citoyens.

Hassane Housseïne

Be the first to comment on "Guinée : Enfin la police communale et la police verte pour la ville de Conakry."

Leave a comment

Your email address will not be published.


*