Guinée : Manifestation à Dabondy, les femmes exigent la présence d’Alpha Condé au grand marché de Dabondy..

Des centaines de femmes manifestent ce jeudi, 15 décembre 2016 devant le Grand Marché de Conakry situé à Dabondy (Matoto) inauguré le samedi dernier par le président de la République, Pr Alpha Condé. Les manifestantes réclament la place que le président leurs a accordé dans ledit marché lors de la cérémonie d’inauguration. Conséquences, la circulation est perturbée sur l’auto route Fidèle Castro et provoque un embouteillage monstre sur la route de Niger. Rencontrés sur le lieu, certaines manifestantes expliquent les faits.

Kadiatou Konaté : « Nous sommes venu depuis 6h ici à Dabondy, Alpha Condé nous a dit la dernière fois qu’il a réservé dans ce nouveau marché une place pour femmes et que cette place est gratuite. Donc avant-hier nous sommes venues pour occuper cette place, ils ont dit de chercher le dossier (copie de la carte d’identité, certificat de résidence). Hier nous sommes encore venues avec ce dossier, on nous demande de partir à la mairie de Matam pour payer un montant de 600.000GNF. Et aujourd’hui nous avons décidé de venir occuper cette place que le président nous a accordé, car il avait bien dit et devant tout le monde est gratuit. Les agents de la Police et de la Gendarmerie sont venus nous barrer la route pour nous empêcher d’accéder dans l’enceinte de la cour du marché. Donc nous ne quitteront pas ici tant que le président ne vient pour clarifier les choses ».

Fatoumata Bangoura « Lors de la cérémonie d’inauguration, Alpha Condé nous a dit officiellement qu’il y a une partie du marché réservé aux femmes et cette partie est gratuite, seulement il a demandé à chaque de nous de nettoyer chaque jour là nous sommes pour maintenir la propriété du marché. Ce jour toutes les femmes ont applaudit pour le président. Mais malheureusement tel n’est pas le cas maintenant, car on nous demande de payer 600 000 GNF et nous, nous n’avons pas de l’argent, alors ils nous demandent d’attendre d’abord celles qui ont payé les 600 000 GNF d’occuper et après s’il y a de la place, ils vont nous laisser rentrer. Nous ne sommes pas d’accord, car Alpha n’a jamais parlé de l’argent pour ça, c’est pour quoi nous sollicitons sa présence ».

Au moment où nous mettons ce papier en ligne, il y a toujours l’échauffourée entre les agents de force de l’ordre et les manifestantes et un bouchon terrible se trouve actuellement sur la route Niger de Constantin à Gbéssia.

Hassane Housseïne