Les 3èmes mandats des chefs d’État africains, Tiken Jah appelle à la mobilisation contre.

Le  nouvel album de l’artiste ivoirien  Tiken Jah Fakoly sera bientôt disponible. Baptisé « 3ème  dose », il comportera quatre titres. La sortie officielle est prévue pour le 7 janvier 2017.  La star ivoirienne de la musique reggae Tiken Jah Fakoly, dans cet opus, lance un appel à la mobilisation contre les 3èmes  mandats des chefs d’Etat en Afrique. L’album sortira officiellement le 7 janvier.

A cet effet, il est prévu un concert géant à Abidjan.  Invité de l’émission  musicale  »C’est le moment » sur la radio BBC,  Tiken Jah Fakoly a apporté quelques précisions sur le nom de son  prochain album. Le titre de ce livre sonore fait allusion  au désir de certains présidents  africains de se représenter au-delà de deux mandats ou de s’éterniser au pouvoir.  Au cours de l’émission, l’artiste a fait comprendre qu’il n’avait pas l’intention de sortir un album. Il l’a fait pour décrier une pratique qui a cours en Afrique.  »Je n’avais pas prévu un album cette année mais par rapport à ce qui se passe dans l’actualité, j’ai pensé à sortir ce EP », a précisé l’auteur de « Mangecratie ».

Selon l’artiste, il y a des chefs d’états africains qui ont changé ou désirent changer la constitution contre la volonté de leur peuple, ne serait-ce que  pour briguer un troisième mandat.  »Vouloir se présenter au-delà de deux mandats ou s’éterniser au pouvoir est même un manque de respect vis-à-vis des gens de son propre parti politique. C’est comme si vous êtes le plus intelligent et le plus fort. Ainsi, à part vous, il n’y a pas d’autres personnes capables de gérer le pays », a laissé entendre Tiken Jah Fakoly sur les antennes de la radio anglaise.

Pour lui, demeurer trop longtemps  à la tête de son pays,  retarde le développement de l’Afrique.  »C’est important de laisser d’autres gens du parti, surtout les jeunes s’exprimer et exprimer leurs compétences », a indiqué l’artiste.