USA: Michelle Obama pressée de quitter la Maison-Blanche

 

Dans une interview accordée à « InStyle », la First Lady se dit impatiente de connaître à nouveau un – relatif – anonymat. Déménagement prévu en janvier !

Elle ne versera pas sa larme en refermant la porte derrière elle. Michelle Obaman’est guère affectée par son départ de la Maison-Blanche, prévu en janvier 2017 quand le vainqueur de l’élection de novembre entrera en fonctions. Dans une interview accordée à InStyle , elle se dit presque impatiente de retrouver une certaine normalité. « J’es­père pouvoir bien­tôt retrou­ver un quoti­dien tranquille, mon anony­mat, explique-t-elle dans le magazine. Nous sommes conscients que cela pren­dra du temps. Mais je plai­sante souvent sur le fait que je rêve simple­ment d’ou­vrir ma porte d’en­trée, de sortir de ma maison, sans aucune restriction, sans agent de sécu­ri­té… Cela serait si agréable d’al­ler cher­cher le jour­nal, de le lire, et de savoir que nous ne sommes pas respon­sables de chacun des titres. De se dire : ce n’est plus mon boulot. »

Depuis que son mari s’est lancé en politique, Michelle Obama s’est toujours méfiée d’un système prompt à dévorer votre vie privée. Dès son arrivée à la Maison-Blanche, elle a tout fait pour préserver leurs deux filles, Malia et Sasha, de la pression médiatique, surtout à l’ère des réseaux sociaux. Elle-même a vite compris les limites à ne pas franchir pour ne pas gêner son mari et éviter les nuits d’insomnie… En 2008, en pleine campagne présidentielle, elle avait essuyé une avalanche de critiques pour s’être dite enfin « fière » d’appartenir à un pays qui soutenait un homme noir dans la course à la présidentielle. L’affaire lui a servi de leçon. On l’a vue alors s’investir dans des sujets beaucoup plus consensuels comme le soutien aux anciens combattants ou la lutte contre l’obésité – elle a aménagé un jardin potager à la Maison-Blanche, pour promouvoir la consommation de légumes…

Elle ne se lancera pas en politique

Dans quatre mois, fini les projecteurs, la pression et les critiques – les conservateurs la surnommaient la « moitié amère » de Barack, lui prêtant une influence occulte sur son mari. Elle aura 53 ans, autant dire que cette surdiplômée compte bien vivre à fond un avenir qu’il lui reste à tracer. Dans un premier temps, les Obama devraient rester à Washington, le temps que leur seconde fille, Sasha, termine ses études secondaires – l’aînée entre à Harvard en 2017. La future ex-First Lady devrait poursuivre son combat contre l’obésité, à travers son programme Let’s Move !, et animer plus que jamais son association Let Girls Learn, en faveur de l’éducation des jeunes filles. « Soixante-deux millions de filles dans le monde n’ont pas la possibilité d’aller à l’école, explique-t-elle dans le magazine InStyle. Je me dis que ça aurait pu être moi. Je me demande ce que j’aurais ressenti à 10 ou 11 ans si on m’avait dit Voilà, c’est fini, arrête de rêver, quitte l’école, marie-toi à quelqu’un qui a deux fois ton âge et fonde une famille... »

La rumeur annonce qu’elle pourrait également sortir un livre, activité très lucrative pour les anciens résidents de la Maison-Blanche. Hillary Clinton a touché des millions de dollars pour la parution de ses différents ouvrages. Mais une chose est sûre : elle ne se lancera pas en politique, comme l’a confirmé Barack Obama en début d’année, en plaisantant devant les journalistes. « Il y a trois choses certaines dans la vie : la mort, les impôts et le fait que Michelle ne sera pas candidate à la Maison-Blanche.

SOURCE LE POINT.FR

BCMEDIA.ORG

Be the first to comment on "USA: Michelle Obama pressée de quitter la Maison-Blanche"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*