SENACIP: l’INDH et la CPRN expriment leurs satisfactions

La Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix -SENACIP-  entre dans sa dernière ligne par la visite, cet après-midi, du ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté qui s’est successivement rendu au siège de l’Institut national des Droits de l’Homme – INDH- et à l’Archevêché de Conakry.

Le président de l’INDH, Mamady Kaba, s’est dit satisfait de la visite du ministre et de sa délégation.  Il  a ensuite promis de « soutenir non seulement la SENACIP mais aussi toute autre activité initiée par le Département de l’INDH« .

A l’Archevêché, le chef du Département de l’Unité nationale et de la Citoyenneté a déclaré: « nous sommes venus pour des prières pour le développement de ce pays. Je sais que vous vous battez pour la paix.  Nous ne pouvons pas finir cette semaine sans venir recueillir vos prières. C’est aussi votre combat.  C’est un devoir pour le comité national de venir vous inviter mardi.  La citoyenneté est un combat de tous les Guinéens« .

A son tour, Mgr Vincent Koulibaly, co-président de la Commission provisoire de la Réconciliation nationale -CPRN- a remercié le ministre et le comité national de la SENACIP. Selon lui, rien ne peut réussir sans Dieu.  Mgr Vincent Koulibaly a émis le souhait de voir la SENACIP  « ancrée davantage dans l’esprit des Guinéens ». « Nous voulons que tout le monde soit à l’aise sans distinction d’ethnies« , a-t-il ajouté avant de lancer un appel de mobilisation pour accompagner le département.

Il reviendra ensuite au Grand Iman, Elhadj Saliou Camara, de remercier tout le monde au nom des chrétiens et des musulmans. « Nous remercions tout le monde, mais particulièrement au ministre Gassama Diaby ».

« Quand je voyage et que je vois des gens démunis fiers de leur pays, cela me tique. Il faut aimer son pays car celui qui n’aime pas son pays n’est pas un citoyen. Pour avoir la paix, il faut être ensemble.
Le comite national est la fondation de la citoyenneté. S’il échoue, c’est la Guinée qui échoue
« , soutient-il. Il a enfin formulé des prières pour la Guinée ».

Au terme de ses entretiens avec ses hôtes, le ministre Kahlifa Gassama Diaby a  procédé à la remise d’un lot de t-shirts, de képis et de flyers.

Kendessa