Guinée : « Si l’UFR est l’adversaire politique de l’ufdg, c’est que l’ufdg est de la mouvance »

A entendre Cellou Dalein Diallo, président de l’ufdg dire que l’ufr est l’adversaire politique de l’ufdg , est la preuve que la panique a vraiment gagné le navire UFDG et que le commandant de bord Cellou conscient qu’il va couler envoie un signal de détresse. Pour ceux qui savent lire entre les lignes, comprendront ce message. Ce serait mieux pour eux.

Si l’UFR qui n’est pas au pouvoir, qui n’est pas responsable de la gestion du pays, est vue par Cellou comme le seul adversaire politique. C’est le comble ! Cellou confirme aux yeux du monde que son parti est désormais de la mouvance.

A ce niveau, l’on se demande ce qui aurait fondé l’entrée de Cellou dans la politique. Pour quel idéal voire quelles valeurs se bat-il? Cellou ne serait-il pas entrain de tromper ses militants ? Ou bien a-t-il compris l’issue de la bataille de 2020 ?

Cette attitude ne peut nous surprendre, nous l’ufr, dans la mesure où depuis après le poignet de main entre Alpha et Cellou, l’homme a viré à 180°. Il demande à ses militants de faire confiance à celui qui devait être son adversaire, et ce, avant les conclusions du dialogue politique. Les valeurs d’autrefois sont rejetées pour des intérêts individuels et claniques.

En conséquence, Cellou s’établit comme le partenaire du Président Alpha Condé. Un partenariat l’amène à réclamer un véhicule, un budget, un bureau et un motard. Apres que le même leader ait érigé un cimetière pour ses militants et revendiquer plus de 70 morts.

Des raisons qui ont nécessairement amené l’ufdg à retirer le parti au pouvoir de la liste de ses adversaires et le remplacer par l’UFR, qui est un parti de l’opposition plurielle.

C’est pourquoi depuis la signature des derniers accords, l’UFDG est devenue le seul parti à défendre ces accords qui violent les lois de la république et qui comptent politiser la gouvernance au niveau des quartiers et districts.

Il n’est désormais un doute pour personne que l’ufdg est de la mouvance. Et ce choix, Cellou, en tant que premier responsable du parti, doit pouvoir l’assumer devant ses militants, en dépit des biens perdus, des militants emprisonnés et des pertes énormes en vies humaines.

Si non, comment comprendre que tous les partis de l’opposition républicaine d’alors entre autres (UFR, PEDN ; BL, PGRP, RRD, BOC) , s’éloignent de l’ufdg, le parti communautaire!
Ahmed Tidiane Sylla

Be the first to comment on "Guinée : « Si l’UFR est l’adversaire politique de l’ufdg, c’est que l’ufdg est de la mouvance »"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*