Citoyenneté : Selon Kalifa Gassama, la Guinée pourra surmonter ses difficultés si…

img_7863-300x168Le ministre de la Citoyenneté et de l’Unité nationale, Kalifa Gassama Djaby s’est rendu, mercredi 2 novembre, dans différents établissements d’enseignement pour parler aux élèves de citoyenneté.

Au lycée 2 octobre, le ministre a demandé aux élèves de se battre pour la justice, puisqu’il n’y a pas de société juste sans justice. « Il faut que chacun d’entre vous soit sensible à l’injustice. La meilleure bataille de l’injustice ce n’est pas de défendre votre frère en famille. Il n’y a as de meilleure société que celle qui se bat pour la justice », a-t-il invité.

A l’Ecole nationale de Secrétariat et de l’Administration de Guinée (ENSAG), le ministre de la Citoyenneté et de l’Unité nationale  a expliqué ce qu’il faut à la Guinée pour son développement : «Il faut que nous puissions être en mesure de donner à ce pays tout ce que nous savons. Nous avons des défis considérables, des défis immenses, pas insurmontables. Ce que la Guinée a comme difficultés, défis, nous pensons les relever. Nous pouvons sortir de ces difficultés. Nous pouvons sortir des angoisses existentielles. Nous pouvons sortir des mouvements de peur. Nous pouvons sortir de toutes ces difficultés  à la seule et unique condition que nous serons convaincus que nous sommes la solution et que la solution n’est pas extérieure à nous. Il n’y a pas de solution qui tombera du ciel. Et il ne suffit pas de se plaindre. Il faut que nous soyons des citoyens actifs en termes de solutions, de propositions, d’avis mais aussi d’actions. »

Lancée le 1er novembre, la première édition de la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix va se poursuivre durant toute la semaine à Conakry, à l’intérieur du pays ainsi que dans les missions diplomatiques à l’étranger jusqu’au 7 novembre prochain.

https://www.youtube.com/watch?v=kKX92H3Kpi0&feature=youtu.be

guineenews

Be the first to comment on "Citoyenneté : Selon Kalifa Gassama, la Guinée pourra surmonter ses difficultés si…"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*