Guinée : Le dialogue politique inter-guinéen est fini ce lundi.

Le dialogue politique inter-guinéen est terminé ce lundi, 10 octobre 2016 au Palais du peuple. Ce dialogue a connu la présence des représentants de tous acteurs impliqués dans le processus électoral, ainsi que les ceux de la société civile et de la communauté internationale.

Après 10 jours de débats, les acteurs ont finalement trouvé un consensus sur certains points, notamment : l’organisation des élections communales en février 2017, la recomposition de de la CENI, l’indemnisation des victimes des pillages économiques pendant les manifestations de 2013, la mise en place d’un comité de suivi pour l’application des principaux points obtenus etc.

Selon Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition, ce comité de suivi de ce nouvel accord sera de la mouvance présidentielle et l’opposition représentée en raison de 3 membres par mouvance, présidé par un magistrat de l’ordre judiciaire et des représentants de la société civile et des partenaires au développement.

De son côté, le président du cadre du dialogue, général Boureima Condé a d’abord d’abord félicité le chef de l’Etat Alpha Condé et le chef de fil de l’opposition, Cellou Dalein Diallo pour leur volonté d’aller à l’apaisement. « Le mérite revient au chef de l’Etat pour sa lucidité et sa volonté qu’il affiche en voulant aller à l’apaisement, mais également au chef de file de l’opposition qui est resté à l’écoute de ses représentants pendant tout ce processus de dialogue et qui est resté en communication permanente avec le Président de la République » a affirmé Boureima Condé.

En fin, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, général Boureima Condé, président du cadre du dialogue a rassuré les protagonistes que tous les points de cet accord seront exécutés : « C’est l’engagement que nous, nous sommes pris dans la salle et c’est cet engagement que nous allons faire valoir » dit-t-il.

A signaler que les conclusions de ce dialogue  seront signées en présence du président de la République et devant les représentants tous les partenaires qui  doivent accompagner la Guinée dans les prochaines échéances électorales.

Hassane Housseïne