Dialogue politique inter-guinéen : Les attentes de l’opposition républicaine.

Depuis le 22 septembre dernier, le dialogue politique inter-guinéen a repris au niveau du Palais Peuple. Ce dialogue politique inter-guinéen  regroupe les représentants de tous les partis politiques, de la société civile et ceux des institutions internationales.


Selon le porte-parole de l’opposition républicaine, Aboubacar Sylla, président du parti l’Union des Forces pour le Changement, ce dialogue est différent du précédant, parce que cette fois –ci l’opposition a mis un préalable sur l’engagement personnel du président de la République à respecter et à faire respecter les institutions concernées les conclusions de ce dialogue. « Le président s’est engagé et nous pensons qu’il va assumer jusqu’au bout » ajoute le porte-parole de l’opposition républicaine.


Parlant des attentes de l’opposition république de ce dialogue, Aboubacar Sylla a cité entre autres : application l’accord politique inter-guinéen du 20 août 2015 qui regroupe toutes les dispositions non appliquées des accords antérieurs ; assainissement du fichier électoral guinéen ; la reforme de la commission électorale nationale indépendante ; le couplage des élections communales et les élections locales comme prévu par l’accord du 20 août 2015 ; indemnisation effective des victimes ; l’ouverture des média de service publics à toutes les sensibilités politiques etc.


Afin le porte-parole de l’opposition république précise que les attentes de l’opposition républicaine ne sont pas des nouvelles revendications, ce sont des dispositions qui sont contenues dans l’accord politique inter-guinéen du 20 août 2015.
Hassane Housseïne