Guinée : Les élèves de l’enseignement élémentaire, ne vont plus étudier les jeudis

A quelques jours de la rentrée scolaire, le directeur communal de l’éducation de Matoto a rencontré les responsables des écoles publiques et privées de sa commune. Ibrahima Kalil KONATE a profité de l’occasion pour annoncer les nouvelles mesures prises par le ministère de l’enseignement pré-universitaire.
Ces mesures sont entre autres : l’interdiction formelle de la tenue des cours au niveau de l’enseignement élémentaire. C’est-à-dire, de la première année à la 6e Année. Désormais, les élèves qui avaient l’habitude de rester à la maison les samedis, ils viennent maintenant ces jours pour suivre les cours. Cette décision est valable aux écoles élémentaires publiques comme privées, selon les responsables éducatifs guinéens. Autre décision, c’est l’interdiction aux différents directeurs des élémentaires, de prendre l’argent aux parents des nouveaux élèves de la première Année, comme frais d’inscription.
Ces décisions sont bien accueillies par Ousmane SOUARE, directeur général d’une école privée de Matoto. Nous nous réjouissons de ces nouvelles mesures prises par le ministère en charge de l’enseignement pré-universitaire. Il n’y pas eu de grand changement, si avant les enfants ne venaient pas les samedis, on remplace ces samedis par les jeudis et cela n’aura aucun impact négatif sur l’évolution des cours.
Certaines écoles privées de la commune de Matoto ne répondent pas aux normes. Djiba SACKO, directeur général adjoint de l’enseignement privé élémentaire menacent de les fermer. Il y’a 78 écoles privées dans la commune de Matoto qui ne sont pas agrées. Les responsables de ces écoles n’ont que 6 mois, pour mettre leur école dans les normes. Passé ce délai, le département de l’éducation élémentaire finira par fermer ces écoles.
Selon le directeur général adjoint de l’enseignement privé, la commune de Matoto regorge de 364 écoles privées. Mais seules 234 sont agréées.
M. KABA 655326966