Affaire Sékouba Konaté: De nouveaux éléments croustillants

 

Des investigations minutieusement menées ont permis d’établir que le Général Sékouba Konaté a effectivement proféré des menaces, non pas contre Monsieur Alpha Condé, mais plutôt certains officiers supérieurs de l’Armée Guinéenne et d’autres caciques du régime pour des raisons diverses et variées.

Ce sont les hautes personnalités visées par ces menaces qui les ont extrapolées pour inclure Monsieur Alpha Condé et tout son régime. C’est du moins à en croire nos sources proches du Palais Présidentiel.

Pour plus de précisions, les mêmes sources rapportent: 《 Le Général Sékouba Konaté a effectivement et récemment proféré des menaces contre respectivement le Commandant du Bataillon Autonome des Troupes Aéroportées (Mohamed Lamine Diarra), le Chef d’Etat-Major Général des Armées (Namory Traoré), le Gouverneur de la Banque Centrale (Louceny Nabé) et bien d’autres.

En fait, depuis un certain temps tous les militaires jugés, à tort ou à raison, proches du Général Sékouba Konaté étaient surveillés comme de l’huile sur le feu. Certains d’entre eux étaient menacés d’arrestation et d’autres ont constaté le blocage de leurs salaires.

Il n’en fallait pas plus pour mettre le Général Sékouba Konaté dans un état de colère sans précédent. C’est ainsi qu’il avait successivement appelé Mohamed Lamine Diarra et Namory Traoré pour les mettre en garde contre toutes formes de représailles à l’encontre de ses proches. Le Général Sékouba Konaté est allé jusqu’à dire qu’il débarquerait en commando à Conakry au cas où la répression ne s’arrêtait pas contre ses proches.

En ce qui concerne le Gouverneur de la Banque Centrale, celui-ci et bien d’autres personnalités doivent de l’argent au Général Sékouba Konaté qui éprouve actuellement des besoins financiers pour faire face à ses soins médicaux au Maroc. C’est ainsi qu’il a élevé le ton contre tous ses créanciers, y compris le Gouverneur de la Banque Centrale auquel il réclamait un montant de trois milliards de nos francs.

Sachant que le Général Sékouba Konaté est un homme de principe doublé d’un soldat intrépide, ses menaces ont été prises très au sérieux par les personnes ciblées qui se sont réunis pour aller voir le Président, histoire d’en faire une extrapolation.

Du coup, le Président qui avait d’autres griefs contre Sékouba Konaté (voir ma précédente publication), n’a guère réfléchi avant de mettre en route l’ambassadeur marocain accrédité en Guinée à destination de Casablanca, à l’effet d’aller attirer l’attention des autorités marocaines.

De fil en aiguille, le Général Sékouba Konaté a prouvé que ces menaces ne visaient nullement le Président de la République, encore moins le pouvoir légitime de celui-ci. C’est ainsi que les autorités marocaines se sont ressaisies. À présent, le Général Sékouba Konaté poursuit tranquillement son séjour marocain dans être aucunement inquiété.

Désormais, la question que certains proches du Général Sékouba Konaté se posent est celle-ci: pourquoi Alpha Condé a-t-il peur de Konaté alors qu’il se vante d’avoir renforcé sa sécurité par l’incorporation d’angolais et de burkinabés?

Aussi, qui peut-il empêcher le Général Sékouba Konaté de démissionner en Éthiopie et rentrer librement en Guinée? Toujours est-il que des sources fiables et crédibles annoncent le retour prochain du Général Sékouba Konaté en Guinée après s’être déchargé de ses fonctions de Représentant de l’Union Africaine pour l’Operationnalisation des Forces en Attente. Nous y reviendrons.

Mandian SIDIBE
Journaliste exilé

bcmedia.org