Foot Guinéen: Antonio Souaré « La mise en place de la ligue amateur est impérative pour le développement du football guinéen »

Le président de la Ligue guinéenne de Football Professionnel Mamadou Antonio SOUARE, a au cours d’une rencontre avec la presse sportive ce samedi 20 août au siège de son club sis à Matam dans la commune du même nom, a parlé de la nécessité de la mise en place d’une Ligue amateur ou la division nationale, dans le but du développement du football en Guinée.
Selon lui, de la Ligue pro, le championnat national de première et deuxième division, ne peut pas évoluer, si la ligue amateur n’est pas mise en place : « la ligue 1 et 2 ne sont que le reflet de la division nationale dans tous les pays du football. S’il n’y a pas la ligue amateur, quoi qu’on fasse, quoi qu’on dise, les deux premières divisions, tourneront à rond sans aucun succès. Prenons l’exemple sur les autres pays tels que la Cote d’Ivoire, le Mali et le Sénégal, si vous voyez que ces pays nous dépassent dans toutes les catégories, c’est parce que le football à la base chez eux, est bien organisé. Et nous aussi nous pouvons faire comme eux en mettant en place une très bonne organisation. C’est-à-dire, dans la saison, on organise trois championnats différents à savoir, amateur, première et deuxième division, au lieu qu’on se limite seulement au football élite, explique le président du Horoya AC ».
A cette occasion, Mamadou Antonio SOUARE demande à tous les acteurs du football et la famille sportive, de se donner les mains pour la mise en place de la ligue amateur, pour le bonheur de tout le monde. « Je demande à tout le monde surtout ce qui sont dans le football, d’accepter qu’on mette en place cette ligue amateur, ça va dans l’intérêt du football guinéen. Si nous avons les catégories inférieures bien structurées, on n’a pas besoin à chaque fois que 2 ou 4 joueurs quittent dans un club de ligue 1, qu’on aille chercher leur remplaçant dans les autres pays, on peut puiser au niveau de la division nationale et quand il y a aussi des compétitions des équipes inférieures, il sera facile pour les entraineurs de faire une sélection digne de ce nom, parce cela trouvera que les enfants sont en compétition.

Mais il estime que cela ne peut pas être possible, sans le concours de tous les guinéens sans exception», a affirmé le président de LGFP.
A signaler qu’au de la même rencontre avec la presse sportive, le premier responsable du champion de Guinée a fait cas du démarrage de la nouvelle saison du championnat national de ligue 1 et 2, est prévu au mois d’octobre prochain.
M. KABA 655326966