URGENT: Malick Sankhon et Alpha Condé lâchés par les contre-manifestants de la mouvance présidentielle

Diantre! La preuve vient d’être donnée que Monsieur Alpha Condé et son clan ne jouissent d’aucune popularité, si ce n’est de façade et conditionnelle. Contrairement à l’UFDG qui dispose d’une capacité surnaturelle de mobilisation inconditionnelle.

Tenez! Une rencontre d’urgence des contre-manifestants de Kaloum s’est tenue, dans la soirée de ce mercredi, 3 août 2016, au domicile privé d’un très proche du vrai-faux Professeur National.

Suivez ces révélations de nos sources présentes à cette rencontre: 《La réunion était convoquée et présidée par Malick Sankhon. L’ordre du jour était de réorganiser les contre-manifestants par rapport au réaménagement de l’agenda des manifestations opéré par l’Opposition.

La tension était très électrique. Les contre-manifestants programmés disent avoir utilisé les premiers fonds mis à leur disposition pour des achats afférents à leur sortie qui était initialement prévue le 4 août et réclament d’autres fonds pour le 10 août prochain. Faute de quoi, ils se déclarent forfaits.

Tentant de placer des arguments, Malick Sankhon a été stoppé par un des ténors qui dénonce la dégradation gravissime des routes de Kaloum, alors que les fonds mobilisés via les 258 Francs Guinéens/litre vendu de produits pétroliers en faveur de l’entretien routier sont entièrement orientés vers des dépenses fictives à la Présidence de la République.

Cet intervenant est monté au créneau, affirmant que Malick Sankhon et Alpha Condé se moquent des Guinéens, en considérant les contre-manifestants comme des moutons auxquels on propose des miettes pour se sacrifier.

En outre, d’autres intervenants ont fustigé la fermeture des Magasins-témoins de vente de riz à valeur réduite. Ces derniers conditionnement leur participation à toute manifestation à la réouverture desdits magasins.

Pour toute réponse,  Malick Sankhon a promis de convoquer une réunion extraordinaire du CRAC, ce jeudi 4 août 2016, histoire d’examiner les exigences des contre-manifestants de la Commune de Kaloum. Rendez-vous est pris pour demain 》. Sans commentaire.

source Mandian SIDIBE depuis Paris  (France)

bcmedia.org