Guinée : Affaire Ousmane Gaoul, les voix continuent à s’élever à l’Assemblée Nationale.

Depuis l’arrestation du député Ousmane Gaoul de l’UFDG, les voix ne font que se lever contre ce comportement du pouvoir en place dont l’opposition qualifie d’anti démocratie. Pour la majeure partie des députés de l’opposition, l’arrestation de leur collègue est anticonstitutionnel.

Selon les députés de l’opposition, l’arrestation d’un député pendant la durée des sessions est le non-respect de la loi sauf avec l’autorisation de l’Assemblée Nationale ou le cas de flagrant délit. « L’article 65 de la Constitution guinéenne, stipule qu’aucun membre de l’Assemblée Nationale ne peut être poursuivi, recherché, arrêté, détenu ou jugé à l’occasion des opinions ou des votes émis par lui dans I ‘exercice de ses fonctions de Député » ont ajouté ces députés.

Dans un entretien accordé à un confère, Baidy Aribot de l’UFR a exprimé son regret sur cette arrestation et parle du non-respect de la Constitution qui protège le parlementaire, qu’il soit en session ou non. « On parle de dialogue et on amène l’autre partie à se radicaliser davantage. Je pense que la Guinée n’a pas besoin de telles situations » a regretté le député de l’UFR.

De son côté, honorable Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG  et président du groupe parlementaire libéral-démocrates s’est dit choqué par cette arrestation. « Je suis choqué et je pense que notre pays a reculé en matière des droits de l’homme. La gouvernance de M. Alpha Condé qui se dit professeur de droit est une honte. Je voudrais dire à Ousmane Gaoual Diallo de tenir bon. Je suis de cœur avec lui. Comme Mandela, Patrice Lumumba et tous ces africains qui se sont battus pour liberté, Alpha Condé est en train de faire sa promotion et de le faire rentrer dans l’histoire par la grande porte » a exprimé Fodé Oussou avec confrère de visionjeune.

Il a donc profité pour inviter le président et le gouvernement en place de ne pas banaliser cette affaire, avant de rappeler quand le feu président Lansana Conté a arrêté Alpha Condé, Elhadj Boubacar Biro Diallo malgré qu’il était membre du PUP et président de l’Assemblée nationale, s’est opposé à Lansana Conté et s’est solidarisé à lui.

Enfin, il invite les députés membres de son groupe parlementaire à se constituer en prisonniers et d’être auprès d’Ousmane Gaoual.

Hassane Housseïne