Guinée : Les religieux invitent le gouvernement et l’opposition au dialogue.

Le secrétaire général des affaires religieuses, Abdoul Karim Dioubaté a rencontré les imams de Conakry, les agences de pèlerinages, ainsi que les organisations religieuses ce mercredi, 27 juillet 2016.  C’est le centre islamique de Donka qui a servi de cadre à cette rencontre.

L’objectif de cette rencontre est d’informer les religieux par rapport aux préparatifs du Hadj 2016, mais aussi exprimer son inquiétude par rapport aux manifestations annoncées par l’opposition  républicaines dès le 04 août prochain.

Selon lui, le 15 août est la date limite pour l’inscription du Hadj et si tout va bien et le premier convoi doit quitter la Guinée le 17 du même mois. « Je vous demande, vous les imams de faire les invocations pour nous, car jusqu’à présent, il n’y a pas eu un terrain d’entente entre notre pays et le convoyeur qui doit transporter nos pèlerins. Donc une mission doit quitter le pays demain pour aller négocier » a sollicité  Abdoul Karim Dioubaté.

S’exprimant sur les manifestations annoncées par l’opposition républicaines, le secrétaire général des affaires religieuses demande aux imams de s’impliquer pour sensibiliser les deux partis (gouvernement et l’opposition) afin de trouver un terrain d’attente. « Le moment choisi par l’opposition pour les manifestations coïncide aux préparatifs du Hadj, donc s’il y a manifestation au mois d’août, ceux qui veulent partir à la Mecque pour le pèlerinage ne pourrons plus faire les démarches pour le passeport, le versement ou la vaccination et le convoyeur même risque de ne pas venir en Guinée s’il y a trouble dans notre pays. Alors que cela fait 2 ans successif, à cause d’Ebola les fidèles musulmans n’ont pas pu accomplir le Hadj, qui est le 5ième pilier de l’Islam. Donc je vous demande de sensibiliser tout le monde pour que nous puissions aller cette année à la Mecque » a lancé secrétaire général des affaires religieuses.

index

Également présent à cette rencontre, le premier Imam, El hadj Saliou Camara a d’abord invité le gouvernement et l’opposition au dialogue, avant de faire des prières pour la paix, la quiétude sociale et l’unité nation dans le pays.

 

Hassane Housseïne

1 Comment on "Guinée : Les religieux invitent le gouvernement et l’opposition au dialogue."

  1. It is the best time to make some plans for the future and
    it is time to be happy. I have read this post and if I could I wish to suggest you
    some interesting things or tips. Perhaps you can write next articles referring
    to this article. I desire to read more things about it! http://yahoo.net

Comments are closed.