Guinée : Les animateurs à l’école de la planification familiale, de la maternité et de la nutrition.

L’ONG SAMI en collaboration avec le ministère de la santé a lancé à Conakry un atelier de formation des animateurs ce lundi, 15 juillet 2016 sur la planification familiale, la maternité sans risque et  la nutrition. Financé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), cet atelier a réuni les représentants de 15 structures sanitaires de la place. L ‘objectif de cette formation est de sensibiliser les femmes en âge de procréer, les femmes enceintes et les femmes allaitantes sur la planification familiale, la maternité et la nutrition.

SAMI est une ONG qui a pour objectif Contribuer à accélérer de la réduction des taux de malnutrition, de morbidité, de mortalité maternelle et infantile en Guinée. Sa stratégie consiste entre autres :  Prévention primaire dans les communautés (dénicher les personnes qui ne fréquentent pas les centres de santé) ; Prévention secondaire dans les centres de santé (prise en charge intégrée : PEC et prévention) ; Promotion de la santé et de bonnes pratiques alimentaires et nutritionnelles au sein des ménages et communautés ; Prise en charge intégrée (maladies de l’enfant, femme enceinte/allaitante) et enfin la prise en charge communautaire des cas (à travers des agents communautaires formés).

Elle intervient aussi à la promotion de l’allaitement exclusif, à la prévention des différentes formes de la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans, à la prévention des carences nutritionnelles chez les femmes enceintes et femmes allaitantes, à la promotion de la vaccination, à la prévention du paludisme, de la pneumonie, des maladies diarrhéiques et des accidents domestiques chez les enfants de moins de 5 ans, à la prévention des grossesses à risque, à la promotion d’un accouchement sans danger et soutien aux femmes enceintes et à la promotion d’un style de vie, des comportements et pratiques favorables à un meilleur état de santé de la femme et de la famille (lutte contre les MGF, VIH, les fistules…).

A signaler qu’à après cette formation, les participants (animateurs) vont à leur tour sensibiliser les femmes en âge de procréer, les femmes enceintes et les femmes allaitantes dans leurs structures respectives.

Hassane Housseïne