Guinée : Un jeune militant de Bah Oury porté disparu.

Depuis le 15 juin 2016, Mamadou Faalou Barry, jeune militant de Bah Oury est porté disparu.  Selon ses parents, avant cette disparition, il avait signifié à la famille qu’il recevait chaque jour des menaces de mort des inconnus à travers les sms et de fois par des appels téléphoniques avec un numéro masqué.

Rencontré par notre rédaction ce vendredi, 17 juin 2016, l’un des cousins de Mamadou Faalou Barry explique : « Il avait déjà porté plainte contre X à l’Eco 18 à Cosa pour les menaces de mort, mais qui n’avait pas prospéré et les menaces ont toujours continués. Ces inconnus étaient venus jusqu’à là où il logeait, heureusement ce jour là, il n’était pas présent . Et le 15 juin dernier, il a été attaqué au niveau de rail, depuis lors on n’a plus ses nouvelles. Ce problème a commencé quand Bah Oury, premier vice-président du parti de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a été exclut du parti par ses paires. Bah Oury s’est dit que cette décision d’exclusion est contre le statut et règlements du parti, donc a porté plainte au niveau des juridictions compétentes. En attendant la décision de ces juridictions, il  a crée un mouvement dénommé ’UFDG-RENOUVEAU avec Bah Oury’’. Mon cousin était l’un des jeunes qui soutenaient Bah Oury et il était très déterminé dans la lutte pour le renouveau du parti l’UFDG. Mais les menaces ont commencé le jour où le site africaguinee.com a publié une photo sur laquelle se trouve Mamadou Faalou Barry, en compagnie d’autres jeunes militants avec Bah Oury.  Depuis lors, chaque jour ce sont des menaces, de fois même mon cousin n’osait pas partir au travail à cause de ces menaces. Aujourd’hui, il a disparu et nous ne savons pas où il se trouve, donc nous demandons aux autorités compétentes de nous aider à lui retrouver plus vite que possible, car toute la famille est inquiète».

Au moment où nous mettons ce papier en ligne, aucune trace du jeune n’a été retrouvée, sa famille reste inquiète par cette disparition et ne sait pas que faire ?

Tél : 664-20-65-20/655-35-97-35